Accueil People News

Cheany, finaliste Miss Belgique 2023, évoque les photos d'elle qui circulent: "Elles continuent de me hanter et sont en vente sur OnlyFans"

Cheany van der Jeugt, candidate pour Miss Belgique 2023, répond à ses détracteurs dans les colonnes de Het Laatste Nieuws. La jeune femme a reçu de très nombreuses critiques sur son physique.

Depuis qu’elle est candidate pour Miss Belgique, Cheany reçoit des critiques et messages haineux à propos de ses implants mammaires et de ses lèvres refaites. Mais la jeune femme, désormais kinésithérapeute pour chiens et chevaux, a répondu à ses détracteurs dans les colonnes de Het Laatste Nieuws.

Concernant sa chirurgie, la jeune femme est très claire : "Au final, les faux seins et le remplissage de lèvres ne sont plus tabous en 2022. Les gens pensent que ce n’est pas possible dans un concours de beauté, alors que la chirurgie plastique fait tout simplement partie de la société", estime Cheany.

Des opérations à répétition suite à un problème cardiaque 

Depuis qu’elle fait partie des finalistes du concours Miss Belgique, Cheany est victime de moqueries et de critiques. "Ses problèmes cardiaques sont dus à ses faux gros seins !", "elle serait mieux sans opérations", a-t-elle pu lire. "Ça fait mal", témoigne la jeune femme. "Mais je m’attendais à ce que la négativité suive. Je peux gérer ça aussi, car il y a des choses bien pires dans la vie", réagit Cheany avec beaucoup de maturité.

Finalement, les critiques lui passent au-dessus. Et c'est parce que la jeune femme a déjà vécu bien pire. Cheany souffre de plusieurs soucis de santé. La jeune femme a d'ailleurs subi une opération pour des "arythmies cardiaques". "Trois mois plus tard, à nouveau, et encore entre-temps, le cardiologue Pedro Brugada m’a placé un moniteur cardiaque", explique-t-elle à nos confrères. "Depuis, je dors avec un plateau à côté de mon lit. En cas de problème, l’hôpital peut immédiatement intervenir", confie Cheany.

Des photos d'elle sur OnlyFans contre son grés 

Depuis qu’elle a 18 ans, la jeune femme pose régulièrement en lingerie pour divers photographes. "Il n’y a rien de mal avec les shootings en lingerie, je pense. Mais avec un tournage comme ça, on est vite mis sous pression pour aller jusqu’au bout", explique-t-elle. Il y a 2 ans, Cheany en a fait les frais: "Un photographe m’a demandé d’enlever mon soutien-gorge et de couvrir mes seins avec mes mains. J’ai osé et je n’y ai pas vraiment pensé sur le moment. Mais ce sont ces photos qui continuent de me hanter à ce jour et qui sont en vente sur OnlyFans. J’ai été abusée par ce photographe et c’est pourquoi je porte plainte", témoigne-t-elle.

Le compte OnlyFans en question a été créé à son nom, avec des photos d’elle, moyennant un paiement en échange. "En fait, je peux être vue sur les photos, mais je n’ai pas de compte OnlyFans", déclare Cheany.

Malheureusement pour la finaliste de Miss Belgique 2023, la police lui a dit qu’elle avait elle-même donné l’autorisation au photographe de prendre ces photos. "Et c’est vrai. Mais je n’ai jamais donné l’autorisation de diffuser les photos et certainement pas de les proposer à la vente sur de tels sites pornographiques", explique-t-elle.

À la une

Sélectionné pour vous