Accueil Sport Football

"Le sport prétexte à des débordements qui visent la police", selon Willy Demeyer

(Belga) Le bourgmestre de Liège Willy Demeyer a tenu, dans un communiqué de presse diffusé lundi, à condamner "avec la plus grande vigueur" les incidents survenus dimanche à la suite de la rencontre de Coupe du monde opposant la Belgique au Maroc. Le commissariat de Droixhe avait notamment été la cible de jets de projectile. Un dispositif de sécurité a par ailleurs été élaboré pour le reste du tournoi.

"Le sport est ici prétexte à des débordements inacceptables qui en fait visent clairement la police de Liège", a regretté le bourgmestre, qui s'est toutefois réjoui qu'aucun blessé ne soit à déplorer au sein des forces de l'ordre. Une cinquantaine de personnes ont en effet attaqué le commissariat de Droixhe, dimanche vers 18h10, dans la foulée de la victoire du Maroc face à la Belgique. Des vitres ont été brisées et des véhicules de police saccagés. Les forces de l'ordre ont dû intervenir avec une arroseuse et un drone de la police fédérale, pour tenter d'intercepter les auteurs des dégradations. Plus tôt, l'ours lumineux de la place Saint-Lambert est tombé sous le poids des supporters qui l'escaladaient. Un abri de bus a également été cassé place de l'Yser, et trois commerces de nuit ont été vandalisés place du Congrès, rue Henri de Dinant et rue des Maraîchers. Les enquêtes sont en cours afin de procéder à l'identification des délinquants. Le bourgmestre a sollicité auprès du Procureur du Roi la plus grande fermeté dans la réaction publique, comme c'est le cas après chaque fait similaire. (Belga)

À la une

Sélectionné pour vous