Accueil Actu Belgique Faits divers

Interpellation d'un homme relaxé dans le procès de l'agression de Jean-Baptiste Trogneux

Un homme de 22 ans, relaxé lundi à Amiens dans le dossier de l'agression du petit-neveu de Brigitte Macron, a été interpellé mardi près du lieu de départ de la manifestation parisienne contre la réforme des retraites, a-t-on appris de source policière.

Le jeune homme a été interpellé près des Invalides pour port d'arme prohibé, en l'occurrence un casque et des gants coqués, a ajouté une autre source policière.

A 14h30, 2.700 contrôles avaient été réalisés en amont de la manifestation et 14 personnes interpellées pour port d'arme prohibé, selon la préfecture de police de Paris.

L'homme de 22 ans avait été relaxé lundi "au bénéfice du doute" par le tribunal judiciaire d'Amiens où il comparaissait avec deux autres hommes pour l'agression le 15 mai de Jean-Baptiste Trogneux, petit-neveu de l'épouse du chef de l'État.

Il s'était présenté à la barre comme un journaliste indépendant sur TikTok. Déjà condamné pour des violences, il ne sait ni lire, ni écrire et avait assuré ne pas avoir touché M. Trogneux.

Ses deux coprévenus, au profil de marginaux comme lui, ont été condamnés à douze et quinze mois de prison ferme.

À la une

Sélectionné pour vous