Accueil Actu Belgique Politique

Consultance des administrations bruxelloises: Les Engagés demandent des mesures rapides

Les informations diffusées à propos de la hauteur des montants consacrés par les administrations bruxelloises à la consultance "donnent à nouveau le tournis", ont affirmé mercredi Les Engagés bruxellois, demandant des explications urgentes et des mesures rapides.

Les huit administrations du Service public régional de Bruxelles (SPRB) et une série d'organismes bruxellois ont dépensé au moins 107 millions d'euros dans des services de cabinets privés d'audit et de conseil sur la période 2018-2022, selon des données du site openbudgets.brussels dont font état L'Avenir, La Libre et La DH mercredi.

La surprise n'est pas totale, aux yeux du groupe des Engagés du Parlement bruxellois qui a rappelé mercredi que Céline Fremault et Christophe De Beukelaer, respectivement chefs de groupe au Parlement régional et à la CoCoF avaient déjà alerté en décembre dernier 2022 sur l'"explosion démentielle" de ceux-ci.

"Nos administrations ont leur propre expertise, une connaissance de terrain utile et des capacités importantes. Il faut les utiliser à bon escient et en priorité", avaient-ils alors souligné.

Christophe De Beukelaer a précisé qu'il interrogerait à nouveau le gouvernement bruxellois cette semaine, dans le cadre du débat budgétaire. Pour lui, les chiffres rapportés posent de "sérieux questionnements à l'heure où l'austérité budgétaire est un impératif eu égard à la situation budgétaire catastrophique de Bruxelles.... Malgré nos alertes, rien n'a changé, c'est même pire qu'avant".

"De la transparence absolue s'impose une fois de plus aux yeux des Engagés, une réforme en profondeur avec des balises strictes en termes de marché public et du rôle des administrations doit être à l'agenda immédiat de l'actuel Gouvernement et de déployer le plus rapidement possible", ont-ils encore dit, par voie de communiqué.

Les Engagés soulignent enfin que tout ceci contribue une nouvelle fois à creuser l'écart entre le gouvernement bruxellois et les citoyens.

À la une

Sélectionné pour vous