Accueil Actu Belgique Société

"Elles concentrent beaucoup de facteurs de risque": les violences conjugales en augmentation durant les compétitions sportives, pourquoi?

Une manifestation est prévue ce dimanche à Bruxelles à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, qui a eu lieu le 25 novembre. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), une femme sur quatre à travers le monde a été victime de violences au sein d'une relation de couple. En Belgique, on estime qu'au cours des 12 derniers mois, une femme sur 7 en a été victime. Plus de 8 plaintes pour viol sont d'ailleurs déposées chaque jour dans notre pays. Depuis le début de cette année, on compte au moins 20 féminicides.

Une étude anglaise montre que durant les périodes de compétitions sportives, comme ici avec la Coupe du Monde, ces violences sont encore plus nombreuses. En Angleterre, les soirs où l'équipe nationale de football perd, plus de 38% de plaintes supplémentaires pour violences sont déposées. Cette étude a été publiée lors du Mondial 2014 mais la réalité, selon les collectifs, est toujours d'actualité. "Ces compétitions sont très populaires. Elles sont largement suivies par beaucoup de personnes et elles concentrent beaucoup de facteurs de risque liés à la virilité, comme la compétition, l'agressivité... On peut aussi se dire que la consommation d'alcool est en hausse. L'alcool désinhibe, quand on boit, on est plus spontané, on est plus soi-même donc on est tout à fait responsable. Ce sont des compétitions qui sont regardées majoritairement à la maison. Et ce qui est central, c'est que la culture du foot peut créer un terrain fertile à de tels actes avec les champs des attitudes sexistes", explique Florence Ronveaux, responsable des actions de prévention aux Collectif contre les Violences Familiales et l'Exclusion.

"Carton rouge" à la violence

La manifestation pour l’élimination des violences faites aux femmes, organisée ce dimanche au départ de la gare centrale de Bruxelles, fait donc sens en plein Mondial de Football et surtout au moment où nos Diables affronteront le Maroc. Le cortège débutera vers 13H30. Plusieurs associations et collectifs seront présents, notamment le collectif "Balance ton Sport" qui lutte contre les violences sexistes dans le sport. Une campagne de prévention - "Carton rouge" - a récemment été lancée dans le Borinage. Elle est visible sur les bus et sur les bâtiments publics de la région. "Le carton rouge est un symbole du sport assez visuel et évident en même temps. Il signifie 'tolérance zéro, élimination immédiate sans contestation', donc c'était vraiment à la fois ce message fort par rapport à toutes ces violences machistes en Belgique, à travers le monde, mais aussi dans le sport... Où malheureusement, via le compte 'Balance ton Sport', on continue à recevoir de trop nombreux témoignages", souligne Lola Mansour, la fondatrice de "Balance ton Sport". 

À la une

Sélectionné pour vous