Accueil Actu Monde Economie

Blue Origin planifie un nouveau décollage de sa fusée, plus d'un an après un accident

L'entreprise spatiale américaine Blue Origin a annoncé mardi prévoir un lancement de sa fusée New Shepard la semaine prochaine, plus d'un an après un accident qui l'avait clouée au sol.

"Nous visons une fenêtre de tir qui s'ouvre le 18 décembre", a écrit l'entreprise sur X (anciennement Twitter), en précisant que la mission transporterait des expériences scientifiques.

L'accident, survenu en septembre 2022, s'était soldé par le crash de l'étage de propulsion de la fusée, qui ne transportait pas alors de passagers.

Il avait déclenché l'ouverture d'une enquête par le régulateur aérien américain (FAA), conclue en septembre 2023. L'agence avait alors demandé des changements à l'entreprise spatiale avant que les vols ne puissent reprendre.

"Nous nous attendons à recevoir l'autorisation de notre licence modifiée", a déclaré à l'AFP une porte-parole de Blue Origin mardi.

La fusée New Shepard est notamment utilisée par Blue Origin pour des vols de tourisme spatial depuis le Texas.

Elle a déjà emporté une trentaine de personnes pour des voyages de quelques minutes au-dessus de l'ultime frontière, dont le fondateur de la compagnie Jeff Bezos lui-même.

La fusée est composée d'un étage de propulsion et, à son sommet, de la capsule transportant sa cargaison.

Lors de la mission nommée NS-23, le système d'éjection automatique de la capsule s'était déclenché, et celle-ci était retombée au sol, ralentie par ses parachutes.

L'étage principal avait lui été détruit en frappant le sol, au lieu d'atterrir de façon contrôlée pour être réutilisé, comme habituellement.

Tous les débris avaient "atterri dans la zone à risque désignée", avait noté la FAA en septembre.

Blue Origin est en concurrence sur le créneau des vols courts de tourisme spatial avec Virgin Galactic, entreprise fondée par le milliardaire britannique Richard Branson.

À lire aussi

Sélectionné pour vous