Accueil Actu Monde Economie

Des agriculteurs de Lubbeek demandent aux élus locaux de ne pas les "mettre de côté"

Plusieurs dizaines d'agriculteurs ont manifesté mardi sur le Dorpskring, à Lubbeek, dans le cadre de la campagne du Boerenbond "Ne mettez pas les agriculteurs de côté". Ceux-ci ont également rencontré le bourgmestre Theo Francken (N-VA) et le député flamand Arnout Coel, également membre de la N-VA.

Le Boerenbond avait déjà mené des actions similaires à Merksplas, Roulers et Gand. L'objectif est de manifester dans chaque commune flamande, en y laissant symboliquement des bottes de pluie retournées. Les agriculteurs veulent ainsi faire comprendre qu'ils ne souhaitent "pas simplement être mis de côté".

"À Lubbeek, vingt exploitations agricoles n'ont plus d'avenir", a déploré Guy Vandepoel, membre du conseil d'administration du Boerenbond. "Il faut répondre au manque de perspectives auquel les agriculteurs font actuellement face".

Le bourgmestre de Lubbeek, Theo Francken, a reconnu qu'il y avait à Lubbeek "de très nombreuses exploitations agricoles" qui avaient "des difficultés" à atteindre les objectifs de réduction des pesticides. "Nous examinerons comment nous pouvons les dédommager", a-t-il ajouté.

Des négociations sont prévues aujourd'hui/mardi entre le gouvernement flamand et les organisations agricoles. M. Francken s'attend à ce qu'un accord soit au moins trouvé sur les zones de reboisement et les zones agricoles à préserver pour les agriculteurs.

À la une

Sélectionné pour vous