Accueil Actu Vos témoignages

"La mafia des chauffagistes": Michel dénonce les prix demandés en cas de panne de chaudière

Avant même la grande période de froid qui a touché notre pays, les thermomètres affichaient déjà, par moments, des températures inférieures à 0°C. Un mauvais moment pour une panne de chaudière. C'est pourtant la mésaventure vécue par Michel, qui nous a contactés via le bouton orange "Alertez nous" pour dénoncer les tarifs facturés, qu'il juge trop élevés. 

La chaudière Viessmann de Michel n'a que trois ans. Pourtant, il y a quelques semaines, celle-ci est tombée en panne alors que le mercure affichait des températures négatives. Il a donc fallu faire vite pour trouver une solution. "Un premier chauffagiste est venu et m'a demandé 270 euros pour sa visite et il voulait me faire commander une nouvelle pièce à 900 euros", explique Michel. 

Un tarif que notre alerteur a trouvé hors de prix, et lorsqu'il l'a fait savoir, la réponse du réparateur aurait été cinglante. "Restez sans chauffage alors", aurait rétorqué le chauffagiste avant de raccrocher, raconte Michel. Un autre technicien lui a également coupé l'eau chaude, sous prétexte que la chaudière ne pouvait pas supporter la charge qui lui était demandée. 

L'homme est d'autant plus remonté que c'est finalement une connaissance de sa propriétaire qui a réglé le problème avec quelques modifications mineures. "Tout fonctionne bien, c'est la mafia des chauffagistes", peste Michel. 

Des prix au-dessus de ceux du marché ? 

Du côté de Viessmann, le fabricant, on tient à préciser que, contrairement à ce qu'on pourrait parfois croire, il n'existe aucun réparateur agréé par la marque. "On a de nombreux installateurs, mais ils ne sont pas agréés. Ils sont indépendants, ce sont eux qui fixent les prix. Il nous est interdit de communiquer des tarifs". 

Pourtant sur internet, certains font leur pub autour d'une spécialisation à certaines marques telles que Viessmann. "Nous, on le fait parce qu'on a deux anciens techniciens qui ont travaillé auprès de la marque, mais personne n'est agréé", réagit un chauffagiste non-impliqué dans cette affaire. 

J'ai déjà entendu des prix bien plus excessifs.

Pour ce même réparateur, le prix demandé n'est d'ailleurs pas si exorbitant. "Auprès de la marque, cela coûte 205 euros hors TVA, et la différence, c'est qu'il faut attendre deux semaines. C'est cher, mais je ne trouve pas cela si excessif", confie-t-il. 

Un autre chauffagiste, bruxellois, nous donne son ressenti et sa solution. "C'est un peu exagéré, mais j'ai déjà entendu des prix bien plus excessifs. Chez moi, cela coûte entre 120 et 150 euros hors TVA. Personnellement, j'annonce toujours le prix à l'avance, comme ça le client est au courant et libre d'accepter ou de refuser". 

Dans le cas présent, l'intervention s'est déroulée en semaine et dans des heures "classiques", mais précisons que les prix peuvent varier en fonction du jour et de l'heure de la réparation. 

 

À la une

Sélectionné pour vous

Commentaires

2 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • plus rien ne va ...faite vos prix

    MICHEL CHRISTIAN
     Répondre
  • Comme beaucoup de professionnels du dépannage (serruriers, plombiers, chauffagistes, électriciens, etc.) ils facturent des sommes monstres, inventent des problèmes pour vendre des pièces ou services inutiles, et font plein de black, pour ensuite venir se plaindre qu'ils ne gagnent pas assez (officielement, parce qu'en black c'est des fortunes)

    Thierry Frayer
     Répondre