Accueil Actu Vos témoignages

Roland, 68 ans, est en parfaite santé mais… ne peut pas donner son sang: "C'est ahurissant"

Roland nous a contactés via le bouton orange Alertez-nous après s'être vu refuser un don de sang. La raison: son âge. Le Visétois est perplexe, il n'a pas de problème de santé et aimerait pouvoir apporter sa contribution. Alors, pourquoi une personne âgée ne peut-elle pas être donneuse?

"On est relégué à de vieux croûtons", regrette Roland. L'homme de 68 ans, fraîchement retraité, a voulu profiter de son temps libre pour aller donner du sang. Sur place, les médecins lui ont dit qu'il était trop âgé: "J'ai pris un coup. Mon sang est bon, mon dernier contrôle était nickel. J'entends dans tous les médias qu'on en manque et quand je vais, on ne me prend pas. C'est ahurissant."

Une situation qui fait de la peine à l'ancien musicien: "Je suis triste. J'aurais voulu pouvoir offrir ce qu'il me reste à offrir", dit-il sans comprendre les motivations du refus.

Quelle est la règle?

On le sait, il y a plusieurs critères à respecter pour pouvoir faire un don de sang. Celui qui nous intéresse ici stipule qu'une personne de 66 ans, ou plus, ne peut pas être donneuse, à moins d'avoir donné avant. Concrètement, il faut que cette personne ait fait au minimum un don au cours des trois années précédentes.

Edition numérique des abonnés

"La raison, c'est qu'on prélève un volume de sang important (NDLR: entre 430 et 470 ml) et chez quelqu'un d'un certain âge, ça peut créer des perturbations", explique Roland Hubner, collaborateur scientifique au Conseil Supérieur de la Santé (CSS). Il précise: "Si on a déjà donné avant, le corps s'est déjà adapté. Si on est donneur régulier, le corps sait très bien réagir."

Quant à la pénurie, le spécialiste estime que des efforts peuvent être faits à d'autres niveaux: "On peut donner son sang quatre fois par an. Mais la moyenne des donneurs réguliers se situe plutôt autour de deux fois. Si ces personnes venaient, ne serait-ce qu'une petite fois de plus,…"

En d'autres termes, le CSS n'est "pas favorable" à un assouplissement de la règle concernant l'âge limite pour donner du sang: "La législation est très claire. C'est pour protéger le donneur."

Les critères évoluent

Du côté de la Croix-Rouge, on s'adapte: "On doit trouver des solutions, que les stocks soient limités ou pas, pour garantir notre mission qui est de fournir aux hôpitaux des produits sanguins de qualité", affirme Thomas Paulus, responsable communication.

S'il n'est pas question, pour l'instant, de revoir la règle de l'âge limite, les critères à respecter évoluent. C'est notamment le cas des dons d'hommes homosexuels: "Un rapport entre deux hommes engageait une contre-indication à vie. Cette restriction a été ramenée à un an il y a quelques années et c'est désormais passé à quatre mois d'abstinence."

Edition numérique des abonnés

Il y a trois principes de base pour pouvoir donner son sang: "Avoir entre 18 et 66 ans, être en bonne santé et peser plus de 50 kilos."

En plus de ces trois cases à cocher, il y a plusieurs autres règles "liées à des voyages, au fait d'avoir fait un tatouage, d'être enceinte,…" Tout cela se retrouve sur le formulaire à remplir au moment de faire un don. Dans le doute, pour ne pas faire le déplacement pour rien, comme Roland, Thomas Paulus conseille de consulter la liste de contre-indications reprises sur le site de la Croix-Rouge.

 

À la une

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • "quatre mois d'abstinence" Et on vérifie ça comment ?

    roger rabbit
     Répondre