En ce moment
 
 

La Belgique vient de subir près de 10% d'inflation: du jamais vu depuis 40 ans!

 
 

L'inflation a poursuivi sa flambée au mois de juin, s'établissant à 9,65%, contre 8,97% en mai, indique mercredi Statbel, l'office de statistiques belge. Il s'agit du plus haut niveau depuis octobre 1982, où elle avait atteint 9,84%.

Encore une fois, ce sont surtout les prix élevés de l'énergie qui poussent l'inflation à la hausse. Les produits énergétiques étaient en moyenne plus de la moitié plus chers en juin qu'il y a un an. Avec le gaz naturel, il y a même plus qu'un doublement.

Cependant, note Statbel, l'inflation alimentaire a également fortement augmenté ces derniers mois. L'inflation de l'alimentation, y compris les boissons alcoolisées, s'est établie à 8,44% en juin.

En novembre de l'année dernière, il était inférieur à un demi pour cent. L'inflation en Belgique est en hausse continue depuis le début de 2021. En janvier 2021, il était de 0,26 %. La Banque centrale européenne (BCE) vise un taux d'inflation d'environ 2 %.

Tous les indicateurs de l'inflation s'affichent en hausse au mois de juin, tant sur base de l'indice santé (8,72%, contre 8,34% en mai), le taux d'inflation hors produits énergétiques (5,26%, contre 4,53% en mai) que l'inflation sous-jacente (5,07%, contre 4,43% en mai).

L'inflation ne cesse de grimper ces derniers mois, poussée vers le haut par la flambée des prix des produits énergétiques. L'inflation de l'énergie atteint 55,99% en juin, contre 56,8% en mai. Elle contribue à hauteur de 4,91 points de pourcentage à l'inflation totale.

L'électricité coûte 49% plus cher qu'il y a un an et le gaz naturel a grimpé de 109,1% par rapport à juin 2021. Le prix du gasoil de chauffage, lissé sur 12 mois, a crû de 65,6% en un an et les carburants ont augmenté de 39,2%. Cependant, sur base mensuelle, le prix du gaz a diminué en moyenne de 2,57% et de l'électricité de 1,54%.

Les produits alimentaires ont également fortement augmenté, avec une inflation de 8,44%, contre 6,32% en mai. Ils contribuent à hauteur de 1,67 pp à l'inflation totale.

La première estimation de l'inflation selon l'indice européen des prix à la consommation harmonisé, qui permet des comparaisons avec les pays européens, est de 10,5% en juin. La différence est principalement due à une méthode de calcul différente pour le gasoil de chauffage. L'indice des prix à la consommation a progressé quant à lui de 1,03 point en juin, pour atteindre 122,04 points.

L'indice santé a atteint 121,02 points (+0,77) et l'indice santé lissé 117,58 points. Il se rapproche du prochain indice pivot pour la fonction publique et les allocations sociales, fixé à 118,36 points.

Les carburants, la viande, les services combinés de télécommunication, le pain et les céréales, le gasoil de chauffage, l'achat de véhicules, les loyers privés, les boissons non alcoolisées et les produits laitiers ont exercé une pression à la hausse sur l'indice. Le gaz naturel, les boissons alcoolisées, l'électricité et les vêtements ont, eux, exercé un effet baissier. 

Symbole de l'augmentation du prix de la nourriture, les chips, qui ont augmenté de 20% :


 

Vos commentaires