Accueil Sport Football Coupe du Monde

"LE FOU FURIEUX": le Maroc se qualifie pour les quarts de finale pour la première fois de l'histoire et fait exploser les réseaux sociaux

Le Maroc a fait chavirer les réseaux sociaux en battant l'Espagne aux tirs au but.

L'Esapgne s'effondre aux tirs au but en ratant trois tentatives ! Le Maroc est plus efficace et verra les quarts de finale pour la première fois de son histoire.

On va aux tirs au but ! Après une fin de match irrespirable, les deux équipes vont devoir se départager dans l'ultime excercice.

Mais quel raté ! Cheddira est lancé tout seul vers le goal espagnol, l'attaquant avait une occasion en or, mais fait n'importe quoi et gâche son occasion.

Saiss, le capitaine marocain, sort pour une blessure... mais n'est pas remplacé ! On lui met un peu de teep sur la cuisse et il remonte sur le terrain.

Encore 10 minutes de jeu. Il y a la place pour débloquer la situation d'un côté comme de l'autre, mais pour le moment c'est toujours 0-0.

Le schéma est le même avec l'Espagne qui fait un milliard de passes et les Marocains qui courent après. Mais les Ibères arrivent à se montrer de plus en plus dangereux, même si leurs occasions ne sont toujours pas cadrées.

On part en prolongation. La fin de match était tendue avec quelques occasions espagnoles, mais c'est resté très brouillon. 

Les occasions franches sont au nombre de zéro dans cette seconde période. il y a beaucoup d'intensité, énormément de courses et encore plus de passes dans tous les sens mais l'Espagne attend systématiquement d'être dans le rectangle adverse avant de tenter un tir. Donc ça n'arrive jamais, ou presque. C'est ce qu'on appelle une possession stérile. 

À la mi-temps, le score est toujours de 0-0. Les 20 dernières minutes étaient d'une rare intensité et les Marocains proposent de très belles choses sur le terrain.

Quelle séquence pour l'Espagne ! Un premier tir arrive sur la transversale, le second ballon est contré par un défenseur alors que le gardien était parti cueillir des champignons. Finalement, un hors-jeu est signalé, mais il a fait très chaud devant les cages du Maroc.

Sofiane Boufal régale depuis le début du match. Quand il ne s'écroule pas tout seul pour obtenir des fautes, c'est un artiste magnifique.

On le ressent sur les réseux, le dernier représentant africain est soutenu par tout son continent.

Le match vient à peine de commencer et déjà les Espagnols sont sifflés par des milliers de supporters marocains. Les Maghrébins jouent clairement à domicile vu le nombre de leurs supporters qui sont présents dans le stade. 

Avant la rencontre, les pronostics sont partagés entre espoir et réalisme. Mais à ce stade, tout est encore possible. 

À la une

Sélectionné pour vous