Accueil Sport Tous les Sports Autres Sports

Soufiane Bouchikhi suspendu deux ans pour avoir manqué un contrôle antidopage

Spécialiste du cross-country notamment, Soufiane Bouchikhi, 34 ans, a été suspendu deux ans pour avoir refusé un contrôle antidopage, a communiqué l'Unité d'intégrité de l'athlétisme lundi dans son rapport du mois de mars.

Le coureur de fond, qui avait annoncé mettre un terme à sa carrière en décembre dernier, a expliqué avoir refusé de se soumettre à un contrôle antidopage le 18 septembre 2023. Sa suspension prend effet rétroactivement au 19 septembre 2023 et court jusqu'au 24 janvier 2026.

Le 20 décembre dernier, Soufiane Bouchikhi avait annoncé son retrait de l'athlétisme.

"Cela faisait des mois que je n'avais pas couru et quand le contrôleur est venu un soir, j'ai ouvert ma porte et lui ai dit que ce n'était pas nécessaire, n'étant plus en compétition", a raconté Soufiane Bouchikhi sur le site spécialisé Atletieknieuws (atni.be). "J'avais déjà commencé à travailler. Je n'arrivais pas à uriner sur le moment et j'ai proposé un contrôle sanguin, mais le contrôleur m'a dit que ce n'était pas la procédure. Je lui ai dit de me retirer des listes. En réalité, j'aurais dû laisser ma porte, cela aurait été considéré comme un premier manquement et non un refus. Pour quelle raison aurais-je eu recours au dopage, je n'étais plus en compétition, j'étais blessé et j'avais un emploi à temps plein ? J'aurais dû me désinscrire des listes des autorités antidopage, c'est une erreur administrative de ma part".

Soufiane Bouchikhi a été champion de Belgique de cross en 2019 et 2020. En 2021, il avait été sacré champion de Belgique du 5.000m. En 2017, il avait terminé cinquième aux championnats d'Europe de cross en Slovaquie et en 2019, sixième à ceux de Lisbonne.

Son marathon à Rotterdam en avril 2023 fut sa dernière course.

À lire aussi

Sélectionné pour vous