Accueil Sport Tous les Sports Autres Sports

Vermeulen: "J'aurais été content avec la 12e place". Verheyden: "Les erreurs se paient"

Il y a de ces belles histoires dans le sport. Victime d'une chute provoquée par d'autres concurrents en séries, lundi, et éliminé, Jochem Vermeulen est monté sur la 2e marche du podium de la finale du 1.500m de l'Euro de Rome mercredi soir derrière l'inaccessible Norvégien Jakob Ingebrigtsen. Il a signé son record personnel 3:33.30 et ainsi validé son billet pour les Jeux de Paris.

Entre-temps, après une réclamation officielle du Team Belgium, qui avait été acceptée, il avait été repêché.

"J'ai montré que je méritais ma place en finale, malgré la chute. Je ne m'y attendais pas du tout de terminer 2e. J'aurais été totalement satisfait avec un top 12 et puis cette arrivée tellement serrée. Cette qualification pour Paris c'est la fin du stress, il ne faut plus s'occuper du ranking. Ce sont beaucoup de soucis qui se sont envolés."

"C'est triste que Ruben ne soit pas aussi sur le podium. Je l'ai vu à côté de moi dans les derniers cent mètres et je pensais qu'on était 2e et 3e. Ce n'est pas le cas. C'est dommage."

"J'ai commis des erreurs et en finale cela se paie. C'est aussi simple que cela", a reconnu Ruben Verheyden, très déçu de rester au pied du podium (4e à 6/100 de la 3e place). "Loupé de justesse. C'est difficile. La limite olympique (il a signé son record personnel 3:30.40 suffisant pour aller à Paris), c'est bien mais la déception de manquer la médaille est là. J'étais trop loin au moment du sprint pour finir parmi les trois premiers. Il n'y a pas eu de miracle." Et d'expliquer son erreur: "Quand Jakob Ingebrigtsen a accéléré à 400-500m, j'ai vu toute la meute dépasser et ensuite cela a été difficile de les repasser dans la dernière ligne droite."

À lire aussi

Sélectionné pour vous