Accueil Actu Belgique Faits divers

Bébé mort dans une poubelle à Bruges: la mère, soupçonnée d'infanticide, "ne savait pas qu'elle était enceinte"

Le corps d'un nourrisson a été retrouvé dans une poubelle ce mardi à Bruges. Rapidement, l'autopsie a révélé que le bébé était vivant à la naissance, comme l'a rapporté la section brugeoise du parquet de Flandre occidentale.

Soupçonnée d'infanticide, Claudia C, la mère de 23 ans, a d'abord déclaré ne pas "savoir ce qu’il s’était passé", selon nos confrères d'HLN. Puis, interrogée, l'avocate de la désormais suspecte a apporté quelques informations complémentaires: "Ma cliente a affirmé qu’elle ne savait pas qu’elle était enceinte. Elle vit un enfer, c’est un réel cauchemar devenu réalité pour elle."

Dans le quartier de la jeune femme, Claudia C. est décrite comme une "normale et amicale" par le voisinage. Qualifie de "très sympathique", la famille ne s'est visiblement jamais fait remarquer selon les témoignages recueillis par HLN. "La seule remarque que l’on puisse faire sur eux, c’est qu’ils chantaient de temps en temps des chants évangéliques de manière assez bruyante (...) Ils ont une mentalité très catholique", confie un riverain. 

La mère sous mandat d'arrêt  

Les faits se sont déroulés mardi soir dans le quartier Blauwe Poort à Bruges. La mère de la victime a été arrêtée après la découverte du cadavre et est soupçonnée d'infanticide ainsi que de négligence coupable. Dans un premier temps, elle n'a pas comparu devant le juge d'instruction car on ignorait encore s'il s'agissait d'un crime.

Entre-temps, les premiers résultats de l'autopsie ont révélé que le bébé était bel et bien vivant à la naissance. Une enquête plus approfondie sera effectuée pour connaître les circonstances exactes du décès de l'enfant. La mère du bébé a été interrogée par la police jeudi. La jeune femme de 23 ans a ensuite été déférée devant le juge d'instruction pour suspicion d'infanticide et négligence coupable. Elle a été placée sous mandat d'arrêt.

La chambre du conseil de Bruges se prononcera mardi sur la prolongation de ce mandat.

 

 

À la une

Sélectionné pour vous