Accueil Actu Environnement

Place des combustibles fossiles, énergies renouvelables : qu'est-ce qui sera mis sur la table lors de la COP28 dès demain?

La COP 28 démarre demain à Dubaï. Il s'agit de la 28e conférence sur les changements climatiques. Elle est supervisée par les Nations unies et plusieurs points majeurs seront au centre des discussions : la place des combustibles fossiles et des énergies renouvelables, mais aussi les accords de financements entre pays pollueurs et pays victimes du réchauffement climatique. 

Le sommet qui réunit près de 200 pays fait suite à une année compliquée avec des phénomènes météorologiques extrêmes comme en août à Hawaï où les feux de forêts ont ravagé l'île de Maui et tué 99 personnes. 

Au cœur des discussions, l'élimination des combustibles fossiles, le développement des énergies renouvelables ou encore le financement des dommages causés par le changement climatique. 

"Nous pouvons affirmer que l'Europe mène la révolution verte et que nous seront le premier continent neutre pour le climat. Les accords sur la réforme du système d'échange de droit des missions, le mécanisme d'ajustement carbone aux frontières et le fonds social pour le climat sont tous centraux et complémentaires pour maintenir l'Europe en bonne voie", a déclaré Roberta Metsola, présidente du Parlement européen. 

Un objectif commun : maintenir la température mondiale à long terme à 1,5 degré. Cela avait été convenu par près de 200 pays à Paris en 2015. 

"Nous nous trouvons aujourd'hui à un point extrêmement critique. Les émissions de gaz à effet de serre ont atteint un niveau sans précédent. Et la concentration de CO2 dans l'atmosphère n'a pas été aussi élevée dans toute l'histoire de l'humanité. Et nous avançons toujours dans le mauvais sens", scandait alors Greta Thunberg, activiste pour la défense du climat. 

Le sommet se tient à Dubaï du 30 novembre au 12 décembre. 

À la une

Sélectionné pour vous

Commentaires

3 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Le gouvernement Belge a envoyé 170 personnes a cop 28 ,bien sure toute cette clique en avion pour 1 semaine de rigolade au frais de la princesse pour au final ne rien faire sauf se donner rendez-vous a cop 29.T inquiètes;si les hommes ne s occupe pas du climat,le climat s occupera des hommes qui feront l étonnés.

    debacker Ulysse
     Répondre
  • Depuis la première COP, les promesses des États participants ont-elles été suivies d'effets ? Je n'ai pas l'impression ! Ils continuent allègrement à polluer et la quantité de gaz à effet de serre rejetée augmente sans cesse. On nous dit que la situation est limite désespérée mais personne ne fait rien... à part culpabiliser le simple citoyen et l'accuser de tous les maux !

    J B
     Répondre
  • Energie nucléaire et le problème sera vite résolu

    Alain Schmit
     Répondre