Accueil Actu Régions Brabant Wallon

Après les inondations de dimanche dernier, les habitants de communes isolées du Brabant Wallon se sentent "oubliés"

Certains Belges du Brabant-Wallon s'inquiètent et scrutent le ciel mais aussi les applications météo avec angoisse. Les pieds dans l'eau, ils se sentent abandonnés des autorités,

Jusqu'ici, Nathalie, habitante de Tourinnes-Saint-Lambert (Walhain) pensait vivre au paradis, mais depuis dimanche, ce n'est plus le cas. Elle montre ce qui était jusqu'ici son salon. Aujourd'hui, ea maison n'est plus habitable. "C'est monté d'environ 30 centimètres environ", indique-t-elle. Ce soir-là, elle a vécu le cauchemar en pleine fête des Mères. "On était en train de faire un repas en famille et dix minutes plus tard, c'est la catastrophe." Sa mère, présente à l'occasion de ce moment festif, s'est retrouvée en grande difficulté. "C'est quelqu'un qui est en très mauvaise santé, son oxygène est tombé dans l'eau. J'ai dû la porter, la monter à l'étage. On a appelé les pompiers deux fois, ils ne sont jamais arrivés..."

Aucun secours ne se rend dans cette rue trop isolée. "Une voisine de notre rue est passée en vélo par hasard devant chez nous", poursuit Nathalie. "Le jour avant, elle avait été demandée pour aider à la Commune. On l'a envoyée dans le centre du village. Quand elle est venue me trouver, on était en pleurs toutes les deux devant chez moi... On se sent seuls, on se sent oubliés"

"Un sentiment d'injustice"

Du côté de Morsain, Marie vient de vivre sa sixième inondation. Elle habite la commune depuis 2021. "L'eau a envahi toute la salle-à-manger." Son assurance, indique-t-elle, est aux abonnés absents.  

Marie est lasse de ne jamais être une priorité pour les autorités. "Là, il y a le contrecoup qui s'installe", se désole-t-elle. "Il y a un sentiment d'injustice qui bouillonne en moi. Je ne peux pas comprendre qu'on ferme les yeux sur ce qui se passe ici et entendre dire que nous ne sommes qu'une petite rue et qu'on ne va quand même pas faire un bassin d'orage pour six maisons, c'est inentendable."

Cette mère de famille ne comprend pas pourquoi la Province reste inactive malgré ces demandes répétées. "Qu'ils viennent voir ce que l'on vit quand on est inondé, qu'on nous explique pourquoi l'eau descend, que tout à coup à deux heures du matin, cette eau remonte", témoigne-t-elle. "C'est qu'il y a des gestions aussi de barrages qui ne sont pas correctes. Donc oui, on a un réel sentiment d'injustice et de colère."

Christian, 82 ans, est le voisin de Marie. Son jardin donne sur le train un ruisseau mal entretenu, selon lui. Il s'avoue quelque peu fataliste. "On a l'impression que rien ne bouge", confie-t-il.

Le bourgmestre de Walhain comprend la colère de certains habitants. "Il y a des choses qu'on ne saura pas réparer. Même si on s'est réparé une maison, le traumatisme qui est en lien avec ce type d'événement, c'est vraiment très compliqué à gérer." Plus de 850 000 euros sont prévus pour des travaux en 2024.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Ce n'est pas parce qu'ils sont du B-W qu'ils doivent passer avant les autres ! Beaucoup de sinistrés attendent encore que leur dossier soit clôturé, et eux, ils voudraient qu'on règle leur problème au lendemain du sinistre.

    roger rabbit
     Répondre