En ce moment
 
 

Les lobbys contrôlent-ils l'Europe? Nous avons demandé à deux eurodéputées et à des citoyens

Les lobbys contrôlent-ils l'Europe? Nous avons demandé à deux eurodéputées et à des citoyens

Les lobbys et groupes d'intérêts qui font pressions sur les parlementaires européens contrôlent-ils l'Union européenne. La question est légitime lorsqu'on comptabilise le budget global de ces lobbys: 1,5 milliard d'euros. Pour cette suite de nos reportages sur l'Europe, nous avons interrogé deux eurodéputées et des citoyens.

Très présents dans les cercles du pouvoir, partout en Europe, les lobbies industriels sont particulièrement actifs à Bruxelles, siège des institutions communautaires. Objectif de ces puissants groupes de pression? Influencer les législations en cours d’élaboration, en fonction de leurs intérêts, hélas souvent concurrents à ceux des citoyens européens. Sont-ils pour autant les vrais décideurs en Europe?

Bruxelles est devenue la deuxième place forte derrière Washington en nombre de lobbyistes. Estimés à un millier dans les années 80, ils seraient aujourd’hui plus de 20.000. Leur but : influencer ceux qui prennent les décisions. Leur budget pour le faire : 1 milliard et demi d’euros au moins.

Je trouve que c'est vraiment disproportionné

Alors les lobbys contrôlent-ils l'Europe? Nous avons posé la question à deux députés européens. "Oui, bien sûr. Les lobbies industriels ont beaucoup d'argent. Quand vous représentez une industrie pharmaceutique par exemple, cette industrie a les moyens de payer des outils de pression", a confié Marie Arena, députée européenne PS. "Ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas avoir de contacts avec les industries, mais de là à avoir une pression telle sur les décideurs, je trouve que c'est vraiment disproportionné", a-t-elle ajouté.

A titre de comparaison, voici les budgets annuels d'un lobby d'entreprise et des associations de consommateurs:
- 400 millions d'euros pour le lobby pharmaceutique à Bruxelles
- 2,3 millions d'euros pour les associations de défense des consommateurs

Les lobbyistes sont indispensables

Nous avons également interrogé Françoise Grossetête, députée européenne française du parti Les Républicains (ex-UMP, parti de droite). "Non, les lobbyistes ne contrôlent pas l'Europe, et heureusement. Par contre, les lobbyistes sont indispensables si on veut absolument être en contact avec la société civile. Il est important de les écouter pour savoir ce qu'ils ont à dire sur la future législation. Après, c'est au député de garder son libre arbitre", répond-elle.


L'avis de deux citoyens

Ces explications convainquent-elles les citoyens? Nous avons tendu notre micro à des citoyens dans la rue. "On n'est plus dans le même monde, il y a ceux qui ont le pouvoir et il y a ceux qui ne l'ont pas", a indiqué un homme âge. "Elle a un bon point sur le fait que les lobbyistes ne sont pas nécessairement des méchants. Ça peut être des ONG, des gens qui veulent défendre les intérêts des citoyens. C'est nuancé, ce n'est pas si simple la vie", a répondu une dame.

Et ce constat se vérifie, car malgré des budgets réduits, les ONG ou associations de citoyens ont remporté quelques batailles ces dernières années en sensibilisant d’abord l’opinion publique à leur cause. Un combat qui, à la manière de David contre Goliath, reste cependant très inégal.

Vos commentaires