En ce moment
 
 

Après les inondations, 330 ponts wallons nécessitent des réparations dont 45 sont inaccessibles: "Quand vont-ils être réparés?"

Après les inondations, 330 ponts wallons nécessitent des réparations dont 45 sont inaccessibles:
(c)BELGA
 
Inondations de la mi-juillet 2021
 

Les inondations de la mi-juillet ont entrainé de nombreux dégâts en Wallonie, notamment sur les ponts. Le SPW (Service Public Wallon) nous indique que certains ponts ont déjà été réparés, mais il s'agissait de réparations faciles, qui prenaient peu de temps. Près de 2 mois plus tard, 330 ponts wallons nécessitent toujours des réparations car avec la montée des eaux, leurs structures ont été fragilisées. Environ 45 d'entre eux sont toujours fermés. Ces fermetures entraînent des déviations:  ce qui implique plus de traffic sur d'autres routes, plus de kilomètres parcourus pour les personnes déviées, mais aussi du temps de trajet supplémentaire.

La Région wallonne a annoncé cette semaine qu'elle prendrait en charge les coûts liés aux réparations de ces ponts. Le problème, c'est que ces ouvrages ont des caractéristiques architecturales et techniques très spécifiques. Ce n'est pas donc pas si simple à reconstruire. Et puis, les entreprises de construction sont déjà débordées pour la reconstruction des habitations détruites. Les ponts ne sont donc pas une priorité.

"Quand ces ponts seront-ils réparés et rouverts?"

Le Service Public Wallon ne sait pas nous donner de réponse. "Sur le terrain, la situation est complexe. On a par exemple des ponts qui doivent être complètements démolis, et alors d'autres questions se posent comme la question de la pose d'un pont provisoire, la question d'une reconstruction à l'identique. Et il faut aussi tenir compte des délais liés aux procédure de marché public. Il faut travailler au cas par cas. Chaque situation est particulière, demande une expertise assez complexe. On travaille le plus vite possible pour rétablir la circulation à certains endroits. Tout ce travail de préparation et d'inspection est nécessaire pour garantir la sécurité des usagers", nous détaille Sarah Pierre, porte-parole du SPW Mobilité .

Le SPW estime le coût des réparations de ces ponts à 18,8 millions d'€.


 

 




 

Vos commentaires