En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique - DERNIÈRES INFOS: les PV suivis de sanctions, l'aéroport de Charleroi ferme ses portes

 
CORONAVIRUS
 

Le coronavirus en Belgique continue sa progression avec près de 4.000 cas contaminés sur notre territoire. Vous retrouverez les dernières informations liées à la propagation du virus dans cet article que nous actualisons continuellement.

Voici le fil des dernières informations relatives au coronavirus en Belgique.

Le gouvernement organisera des vols de rapatriements supplémentaires

Le gouvernement fédéral prévoit d'organiser dans les prochains jours quelques vols supplémentaires pour rapatrier, au départ de Ténérife (Espagne), du Sénégal, de Gambie et d'Égypte des ressortissants belges bloqués à l'étranger en raison de la pandémie de Covid-19, a annoncé mardi le ministre des Affaires étrangères, Philippe Goffin. Ces derniers jours, des centaines de touristes belges ont été ramenés en Belgique, notamment des îles Canaries, mais de nombreux autres sont encore dans l'incertitude, selon des témoignages qui abondent dans la presse. Environ 27.000 Belges se sont inscrits sur la plate-forme dédiée gérée par son département, le site travellersonline.diplomatie.be.

Forte augmentation du nombre de patients admis dans les hôpitaux limbourgeois

Les hôpitaux de la province du Limbourg connaissent mardi une augmentation significative du nombre de patients hospitalisés en raison de leur contamination au nouveau coronavirus. La moitié des lits des deux plus gros hôpitaux de la province sont occupés.

L'hôpital Jessa à Hasselt compte mardi 74 patients infectés par le Covid-19, contre 60 précédemment. Le nombre de patients aux soins intensifs a grimpé à 18, contre 17 auparavant. L'hôpital devrait disposer au total de 120 à 140 lits et 44 lits aux soins intensifs ont été réservés aux personnes contaminées par le coronavirus. Le ZOL à Genk compte 42 patients, dont 24 admis lundi. Six sont aux soins intensifs, dont quatre ont été transférés lundi. L'hôpital compte 80 lits dédiés à la prise en charge des patients infectés par le Covid-19. Les deux hôpitaux prennent également en charge des patients venant de l'hôpital Sint-Trudo, de Saint-Trond. La ville est fortement touchée par l'épidémie et l'hôpital local atteint ses limites.

Une prolongation des heures d'ouverture des magasins pas à l'ordre du jour

Une prolongation des heures d'ouverture des magasins alimentaires "n'est pas à l'ordre du jour", selon la fédération sectorielle Comeos. (lire l'article complet)

L'aéroport de Charleroi fermé à partir de mercredi matin

L'aéroport de Charleroi fermera l'accès de ses infrastructures aux passagers et aux compagnies aériennes à partir de mercredi matin (mardi soir 23h59), et ce jusqu'au dimanche 5 avril en raison de la crise du coronavirus.

Brussels South Charleroi Airport a vu son nombre de voyageurs diminuer au fur et à mesure de la propagation du Covid-19. Depuis fin février, le nombre de 'no show', c'est-à-dire de passagers ne se présentant pas à l'embarquement, n'a cessé d'augmenter, passant d'une moyenne initiale de 20% à près de 90%. Tout déplacement vers l'étranger étant aujourd'hui déconseillé, le phénomène s'est encore renforcé sur les lignes toujours opérées.

Les procès-verbaux dressés par la police seront bien suivis de sanctions

Le Collège des procureurs généraux a émis une nouvelle circulaire, mardi, qui met en place différentes mesures sur le plan judiciaire pour que le non-respect des mesures de confinement observées par la police ne restent pas sans suite. "La période de sensibilisation est terminée", estime le Collège, qui vient de décider de directives uniformes pour l'ensemble du pays, afin de rechercher et de poursuivre les infractions à l'Arrêté ministériel du 23 mars dernier (interdiction des rassemblements, fermeture des commerces, déplacements limités). Les parquets appliqueront donc une même politique criminelle ferme et contraignante à l'égard de ceux qui contreviennent aux mesures d'urgence décidées pour ralentir la propagation du Coronavirus. (lire l'article complet)

L'ULB va produire des visières de protection pour les soignants

À la demande du CHU Saint-Pierre, le laboratoire de l'Université libre de Bruxelles (ULB) s'est attelé à la production de visières de protection, destinées à renforcer l'équipement de base du personnel hospitalier. Ce matériel consiste en une paroi en plastique transparent de la taille d'une feuille A4 installée sur une monture similaire à celle de lunettes.

Seuls les voyageurs autorisés à Brussels Airport

Seules les personnes qui voyagent elles-mêmes seront désormais autorisées à entrer dans l'aéroport de Zaventem. Il n'est en outre plus possible d'attendre quelqu'un dans le hall des arrivées, prévient mardi Brussels Airport. En accord avec l'exploitant, les contrôles policiers y ont été renforcés afin de vérifier le respect des mesures de distanciation sociale et d'éviter les déplacements non essentiels. (lire l'article complet)

Le conseil des ministres décide de la fermeture des coiffeurs jusqu'au 5 avril

Le gouvernement fédéral a décidé mardi de la fermeture des salons de coiffure jusqu'au 5 avril, a annoncé le cabinet de la Première ministre Sophie Wilmès. (lire l'article complet)

Plus d'un million de personnes en chômage temporaire

Jusqu'à 1,075 million de personnes sont actuellement sous le système du chômage temporaire, assoupli durant la période de confinement destinée à freiner la propagation du coronavirus (Covid-19), a expliqué la ministre fédérale de l'Économie Nathalie Muylle mardi à la VRT. Il y a moins d'une semaine, on n'était qu'à un demi-million.

Une société bio-tech liégeoise propose un test de dépistage rapide du Covid-19

La société bio-tech liégeoise ZenTech va proposer un test de dépistage rapide du Covid-19 destiné aux professionnels au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Liège, annonce-t-elle mardi. Le kit a été développé en Chine, où il a déjà été utilisé pour faire face à l'épidémie de coronavirus, et 1.000 exemplaires seront fournis dans les prochaines heures à l'établissement liégeois pour validation. A terme et en fonction de l'attitude des autorités par rapport à sa solution, l'entreprise belge pourrait les fabriquer sur son site du Sart-Tilman. (lire l'article complet)

La vente de plantes et de fleurs dans les magasins d'alimentation autorisée

Les magasins alimentaires, en ce compris ceux pour animaux domestiques, peuvent à nouveau vendre des fleurs et plantes, conformément à la réglementation de distanciation sociale. Un arrêté ministériel du ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem, a été publié lundi au Moniteur belge. Les commerces qui ne vendent que des fleurs et des plantes restent fermés.

La Croix-Rouge continue à accueillir les demandeurs d'asile

Si le confinement imposé depuis bientôt une semaine en Belgique pour tenter d'endiguer la pandémie du nouveau coronavirus a abouti à la fermeture de moult institutions, ce n'est pas le cas des centres d'accueil pour demandeurs d'asile gérés par la Croix-Rouge. La Croix-Rouge de Belgique indique sur son site internet poursuivre l'accueil des demandeurs de protection internationale, avec certains aménagements, tandis que les quinze centres gérés la Croix-Rouge en Flandre restent ouverts.

Voici le bilan journalier communiqué par le Centre de crise et le SPF Santé Publique 

> Les cas confirmés sur notre territoire

Le lundi 23 mars, 526 nouveaux cas ont été rapportés. 381 patients résident en Flandre, 87 en Wallonie et 38 à Bruxelles. Nous n’avons pas d’information concernant le lieu de résidence des 20 dernières personnes. Le nombre total de cas confirmés s’élève à 4269. Parmi eux, 410 personnes ont été guéris en Belgique depuis le début de la pandémie. 

Au total, 122 décès ont été signalés, soit une augmentation de 34 au cours des 24 dernières heures.

> Les hospitalisations sur notre territoire

Au total, 1.859 patients sont hospitalisés, soit une augmentation de 256 patients en 1 jour.

381 patients se trouvent en soins intensifs, soit une augmentation de 59 patients au cours des 24 dernières heures.

Le nombre de cas sur notre territoire continue à augmenter, cette tendance s’accentuera encore dans les prochains jours. Le nombre d’hospitalisations va également continuer à augmenter. 

Un hôtel réquisitionné à Forest pour permettre aux sans-abris de se confiner

Le bourgmestre de Forest Stéphane Roberti a réquisitionné un hôtel pour proposer une solution pour les plus vulnérables, indique mardi son cabinet. L'objectif est de protéger ces personnes et de leur permettre de respecter les règles de confinement imposées pour lutter contre la propagation du coronavirus.

L'hôtel, qui dispose d'une quarantaine de chambres, accueillera des sans-abris dès cette semaine. Les personnes ainsi hébergées pourront rester dans les chambres jour et nuit. Le personnel de l'hôtel continuera d'assurer l'entretien du bâtiment et des repas chauds seront servis. Un suivi social et un accompagnement médical seront assurés grâce à la collaboration d'autres acteurs, notamment du service Prévention de la commune, de son CPAS et de ses partenaires de la Coordination sociale de Forest. Le secteur associatif et la Région de Bruxelles-Capitale sont aussi partenaires du projet. Les masques buccaux fournis lundi ont été distribués.

La cargaison de masques arrivée lundi a été distribuée

La cargaison de masques, arrivée à l'aéroport de Liège lundi matin, a été ré-emballée (en fonction des besoins) et distribuée dans les hôpitaux (masques de type FFP2) et dans d'autres institutions (masques chirurgicaux) selon la répartition entre la Wallonie et la Flandre, a fait savoir le Service public fédéral de Santé mardi.

Le SPF Santé a organisé l'opération logistique de cette livraison en collaboration avec le ministère de la Défense, les pompiers et la protection civile. "Iriscare Brussels a, par exemple, effectué des livraisons hier/lundi dans 329 localités de la région de Bruxelles-Capitale", a expliqué le porte-parole du SPF Santé Jan Eyckmans. En ce qui concerne les lits disponibles pour les patients atteints du Covid-19, le porte-parole a spécifié qu'un tiers des lits en soins intensifs (équipés de respirateurs) étaient utilisés, et deux tiers étaient donc encore disponibles.

4% des contaminations confirmées concernent le personnel soignant

Quelque 4% des contaminations confirmées au coronavirus concernent des personnes qui travaillent dans le secteur des soins de santé, ont indiqué mardi les autorités sanitaires lors de leur bilan quotidien.

Sur 4.269 contaminations avérées, on trouve donc environ 170 travailleurs des soins de santé. À noter que les données sur les infections ne portent que sur les cas analysés, elles ne reflètent dès lors pas le nombre exact de personnes contaminées en Belgique. "Le personnel soignant est très exposé au virus. Un certain nombre d'infirmiers et de médecins ont été infectés ou écartés. C'est un élément que nous continuons à suivre", ont déclaré le SPF Santé et le Centre de crise mardi.

La police contrôle les déplacements

Les policiers sont déployés dans la capitale afin de faire respecter les mesures de confinement décidées par le Conseil national de sécurité la semaine dernière, a constaté notre journaliste Maxime Simon. Les automobilistes sont arrêtés et doivent être en mesure de justifier leurs déplacements. Pour rappel, seuls les déplacements jugés essentiels sont autorisés. 

Des contrôles routiers de la police belge à la frontière entre les Pays-Bas et la Belgique ont également engendré quelques kilomètres d'embouteillages, mardi matin. Les patrouilles vérifient que les automobilistes souhaitant entrer sur le territoire belge en ont une raison valable.

Les règles de confinement dans le cadre de la lutte contre le coronavirus sont en effet moins strictes aux Pays-Bas qu'en Belgique. Les automobilistes qui n'ont pas de raison essentielle de venir en Belgique, comme un trajet domicile-travail ou une livraison, doivent rebrousser chemin. C'est le cas notamment de ceux qui viennent faire leurs courses ou faire le plein. Les contrôles sont principalement menés sur la E19 et l'A12 et concernent surtout les voitures personnelles.

Quel déplacement peut-on faire en voiture et avec qui ?

Le coronavirus en Belgique est combattu par un confinement strict qui a été ordonné par le gouvernement fédéral, dans le sillage d'autres pays, il y a une dizaine de jours. Des mesures limitent notamment l'usage de la voiture et les personnes qui peuvent embarquer dedans. On vous rappelle les règles ici en matière de déplacements. 

370.000 masques vont être livrés aux infirmier.e.s à domicile sur ordre du gouvernement wallon

Plus de 370.000 masques seront livrés dans les meilleurs délais aux infirmier.ère.s à domicile en Wallonie, ce qui correspond à 50 masques par professionnel du secteur, ont annoncé lundi le ministre-président wallon Elio Di Rupo et la ministre régionale de la Santé, Christie Morreale, par voie de communiqué.

Il s'agit d'une première aide quantitative destinée à pallier la situation d'urgence que connait cette profession, en première ligne face à l'épidémie de coronavirus, précisent-ils. D'autres livraisons devraient arriver dans les prochains jours via le niveau fédéral. La distribution wallonne sera coordonnée par les gouverneurs de provinces et réalisée par les autorités communales.

Les infirmier.ère.s sont invité.e.s à prendre contact avec les administrations communales dès ce jeudi 26 mars, avant de se rendre au point défini par les administrations communales, muni.e.s de leur carte d'identité et avec la preuve de leur numéro INAMI. Le gouvernement wallon dit rester pleinement attentif à la situation de l'ensemble des personnes impliquées dans la lutte contre le coronavirus. "Il veillera, outre les mesures mises en place par le niveau de pouvoir fédéral, à ce que les professionnels du secteur de la santé puissent bénéficier d'un équipement sanitaire adéquat pour assurer leur mission".

Le CPAS de la Ville de Mons lance un appel aux dons

Le CPAS montois lance un appel à l'aide aux citoyens, "afin d'apporter de l'aide à ceux qui en ont le plus besoin", ont indiqué les autorités de la ville mardi dans un communiqué.

Les communes bruxelloises durcissent le ton pour faire respecter la distance sociale.

Les communes bruxelloises et les polices zonales durcissent le ton pour faire respecter les consignes de distanciation sociale décidées par le Conseil National de Sécurité, selon les communications transmises ce lundi par différentes communes, en respect de la voie tracée par la Région bruxelloise.

A l'exception du parc Elisabeth géré comme d'autres grands parcs par la Région et Bruxelles Environnement, Koekelberg a fermé tous les autres parcs situés sur son territoire depuis la semaine dernière. Les parcs communaux ont également fermé à Etterbeek et à Saint-Josse-ten-Noode depuis lundi de la semaine dernière. Il est cela dit conseillé de réglementer les espaces verts plutôt que de les fermer Les pelouses du parc de Forest ont ainsi été interdites ce lundi sur ordre du bourgmestre Stéphane Roberti, tout en laissant les sentiers accessibles. 

Les hôpitaux bruxellois absorbent l'augmentation progressive des patients

L'augmentation progressive du nombre de patients contaminés par le covid-19, ou suspectés d'avoir contracté le virus, est sous contrôle dans les hôpitaux bruxellois, lesquels ne sont pas saturés, d'après un coup de sonde effectué lundi soir dans quelques grands hôpitaux.

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes qui montrent que vous pourriez avoir la maladie Covid-19

La Flandre met à disposition des chercheurs son superordinateur

Les chercheurs participant à la recherche scientifique de solutions face au coronavirus vont pouvoir dans les prochains semaines faire usage d'un superordinateur, dont les capacités de calcul sont les plus importantes de Flandre, a communiqué lundi la ministre flamande Hilde Crevits (CD&V). Le BrENIAC, du Vlaams Supercomputer Centrum (VSC), sera ainsi disponible pour la recherche sur le coronavirus durant huit semaines. Il pourrait par exemple aider à la modélisation de molécules, ou au calcul de prédictions épidémiologiques. 

Médecins sans frontières va ouvrir un centre de triage à Tour &Taxis

Médecins sans frontières ouvrira en fin de semaine un centre de triage et d'accueil pour les groupes cibles les plus vulnérables, indique lundi Bruzz. L'information a été confirmée à l'agence Belga. Cinquante lits seront disponibles dans un premier temps, la capacité pourra passer à 150 si nécessaire.

MSF avait annoncé la semaine dernière son intention d'ouvrir ce centre à destination des sans-abri et réfugiés. La structure sera installée dans un hall d'exposition de Tour & Taxis grâce à un accord avec le propriétaire du site Extensa. L'objectif est de pouvoir atteindre toutes les personnes vulnérables et de fournir un centre supplémentaire tant que dure la crise du covid-19. MSF donnera plus de détails sur le dispositif mardi.

Liège : mettre des bâtiments à disposition des SDF n'est pour l'heure pas envisagé

La Ville de Liège n'envisage pas de mettre un bâtiment à disposition des personnes sans abri pour l'instant. "Si la réquisition d'un bâtiment s'avère efficace par exemple lors de conditions météorologiques exceptionnelles ou de catastrophes naturelles, dans le cas de la pandémie actuelle, elle représente un risque accru d'exposer ce public au virus Covid-19", indiquent les autorités liégeoises lundi dans un communiqué.

Un individu interpellé pour des menaces sur des policiers à Fleurus

Un homme né en 1992 a été interpellé à la suite de menaces proférées sur des policiers de la zone de Brunau à Fleurus, a indiqué le parquet de Charleroi lundi. L'individu a été contrôlé à trois reprises en présence de plusieurs personnes dans un véhicule et verbalisé pour non-respect des mesures de confinement.

Le samedi 21 mars, une patrouille de la zone de police Brunau a contrôlé un véhicule avec plusieurs personnes à son bord à Fleurus. Quelques heures plus tard, l'un des individus présents dans le premier véhicule est contrôlé une seconde fois avec d'autres personnes dans une voiture. Le 22 mars, l'homme est à nouveau surpris par les forces de l'ordre dans un véhicule avec plusieurs personnes.

Les policiers ont dressé un procès-verbal pour non-respect des mesures mises en place pour lutter contre la pandémie du Covid-19. À la suite de ce PV dressé, l'individu s'est rendu au commissariat pour porter plainte contre les policiers. "Sur place, la situation a dégénéré lorsque les policiers lui ont indiqué qu'ils ne pouvaient pas prendre sa plainte pour une question de procédure", a signalé le parquet de Charleroi. D'après le substitut Daniel Marliere, l'homme a proféré des menaces à l'encontre des policiers. Ce dernier a été interpellé et privé de liberté. Il sera présenté mardi devant le juge d'instruction.

En 2019, la Belgique a détruit son stock de masques FFP2... sans le remplacer

L'an dernier, la Belgique a procédé à la destruction d'un stock stratégique de plusieurs millions de masques de protection de type FFP2 qui étaient parvenus à leur date de péremption, mais sans procéder à leur renouvellement par souci d'économie, rapporte lundi Le Vif sur son site internet. Cliquez ici pour plus de précisions.

A Namur, des collectes de papiers et cartons supprimées

Le Bureau économique de la Province de Namur est contraint de supprimer certaines collectes de papiers et cartons dans le Grand Namur, a-t-il annoncé lundi. Cette décision s'explique par la réorganisation des tournées pour respecter le principe de distanciation sociale en raison du covid-19.

Des centaines de Belges bloqués à l'étranger ont pu rentrer

Plusieurs centaines de ressortissants belges bloqués à l'étranger en raison des restrictions de déplacement imposées par de nombreux pays à la suite de la pandémie de Covid-19 ont déjà regagné la Belgique, a indiqué lundi soir le ministre des Affaires étrangères et de la Défense, Philippe Goffin.

 




 

Vos commentaires