En ce moment
 
 

Des entrepreneuses belges en formation au Maroc bloquées à cause du coronavirus: "Les informations sont contradictoires"

 
CORONAVIRUS
 

Une vingtaine de femmes, parmi lesquelles de nombreuses Belges, se trouvent en ce moment au Maroc, à Taroudant près d'Agadir. "Nous sommes vingt entrepreneuses. Nous sommes arrivées mercredi pour suivre des formations. Il n'y avait alors aucune menace de fermeture de l'espace aérien. Comme tout le monde était booké, on a décidé de partir. D'autant que nous sommes dans un hôtel privatisé, donc on se disait que le risque lié au coronavirus était assez réduit", nous confie Audrey Elsen, responsable de Wellness Experience et participante au voyage.


©Lidwine.photography

Mais avec les mesures prises ces dernières heures, c'est la douche froide pour le groupe. Les Affaires étrangères belges ont annoncé ce vendredi après-midi qu'elles déconseillaient tout voyage à l'étranger. De leur côté, les autorités marocaines ont annoncé la fermeture de leurs frontières et la suspension des liaisons aériennes et maritimes vers la Belgique et la France.

Suite à ces dernières informations, Audrey et ses amies sont inquiètes. Elles ne savent pas si elles pourront prendre leur vol retour qui était prévu mercredi avec la compagnie Ryanair. "Nous sommes en bonne santé, on ne peut pas dire qu'on soit mal. Mais mercredi notre hôtel va fermer ses portes, donc nous serons dehors. Plusieurs d'entre nous ont des enfants en Belgique, certains en bas âge. Donc on n'envisage pas de rester ici jusqu'en avril!", réagit Audrey. "Et puis, nous sommes des indépendantes, des entrepreneuses. Donc si on ne travaille pas, on n'a pas de salaire. Plusieurs d'entre nous risqueraient de faire faillite".

Ils nous ont dit d'aller à l'aéroport et d'attendre, mais l'aéroport est complètement surchargé de personnes dont les vols ont été annulés!

D'après notre témoin, le groupe a contacté les consuls et l'ambassade belges au Maroc. "Ils nous ont dit d'aller à l'aéroport et d'attendre, mais l'aéroport est complètement surchargé de personnes dont les vols ont été annulés! Et de l'autre côté on a le SPF Santé qui nous déconseille d'y aller. Donc les informations sont contradictoires. Nous avons pris la décision de préserver notre santé et de rester à l'hôtel en attendant", explique Audrey.

Nous avons tenté de joindre la compagnie Ryanair pour l'interroger sur ce cas spécifique, mais le porte-parole n'était pas joignable.

Ce samedi, les Affaires étrangères belges ont mis en place un numéro d'appel pour les ressortissants belges à l'étranger: le 02.501.4000. "Pour permettre à nos ressortissants d'avoir les meilleures informations possibles. Il y a plusieurs démarches dans ce genre de cas: le tour-opérateur, l'agence de voyage, la compagnie aérienne, l'ambassade locale et ici le call-center qui nous permet de donner l'information la plus précise, outre bien sûr notre site internet", a d'ailleurs expliqué Philippe Goffin, le ministre belge des Affaires étrangères, à notre micro.

Audrey affirme que des proches en Belgique ont formulé le numéro. "Ils n'ont servi à rien", nous transmet Audrey.

Une dépêche de l'agence Belga, que nous avons reçue dans la soirée de samedi, précise que le Maroc a tout de même autorisé des vols pour permettre aux touristes bloqués de rentrer chez eux. Selon l'Agence France Presse, des discussions sont en cours au cas par cas avec des pays pour permettre d'autres vols spéciaux. Des milliers de touristes français sont dans la même situation que notre groupe de voyageuses.

Dimanche soir, nous avons appris qu'un accord avait été trouvé entre la Belgique et le Maroc pour organiser le retour des voyageurs Belges présents sur place.

 




 

Vos commentaires