Accueil Sport Tous les Sports Autres Sports

Elke Vanhoof mise tout pour disputer ses troisièmes Jeux Olympiques

La porte-drapeau du BMX belge Elke Vanhoof (31 ans) vise une troisième participation aux Jeux olympiques malgré une année difficile. Pour ce faire, elle s'est associée au coach français Mickaël Violain, a déclaré la Campinoise lundi lors du "Belgian Cycling's Road to Paris Event" à Bruxelles.

En juin, Vanhoof s'est fracturé trois vertèbres vertébrales lors de la manche de Coupe du monde de Papendal, aux Pays-Bas. "J'ai donc manqué les championnats d'Europe et les championnats du monde, entre autres, ce qui est très regrettable. En septembre et octobre, j'ai tout de même pu participer aux coupes du monde de Sarrian et de Santiago del Estero bien que j'y aie été victime d'une intoxication alimentaire."

Aux Jeux de 2016 (Rio), Vanhoof a terminé 6e, en 2021 (Tokyo) 11e. Paris est son objectif principal la saison prochaine. "C'est l'objectif le plus élevé qu'un athlète puisse atteindre. J'ai vraiment l'intention d'y aller". Vanhoof est consciente que la qualification ne sera pas évidente. Les 10 premiers pays du classement olympique de BMX enverront des athlètes. La Belgique est actuellement 12e, à 435 points de la 10e place. "Si vous gagnez une Coupe du monde, vous obtenez 500 points. Lors de la Coupe du monde de Rock Hill, aux États-Unis (12-18 mai), un pays qui n'a pas encore de places de quota dans le classement des pays peut gagner un autre billet. Il s'agit maintenant pour moi de rester à l'abri des blessures et je pense que cela marchera".

Vanhoof s'est entraînée la semaine dernière sur le circuit de BMX de Saint-Quentin-en-Yvelines, où se dérouleront les compétitions olympiques. "En 2018, il a accueilli une coupe du monde, j'y ai terminé troisième et cinquième. Le parcours me convient donc parfaitement." Lors de l'épreuve test olympique (4-7 avril), elle pourra à nouveau se familiariser avec le parcours.

À la une

Sélectionné pour vous