Accueil Sport Tous les Sports Autres Sports

Le CIO en passe de ne plus reconnaître l'IBA, mais de garder la boxe aux JO de Paris

La commission exécutive du Comité International olympique (CIO) va recommander de retirer la reconnaissance accordée à l'IBA, l'Association internationale de boxe, mais de conserver malgré tout la boxe au programme olympique pour les JO de Paris en 2024.

Le CIO a expliqué dans un communiqué que sa commission exécutive a examiné son rapport datant du 2 juin 2023 sur la situation de l'IBA. Un rapport approuvé mercredi par la commission exécutive pointant du doigt le fait que l'IBA n'a pas réussi à remplir les conditions fixées pour assurer sa reconnaissance.

Cependant, la commission exécutive recommande également, "dans l'intérêt des boxeurs et boxeuses et de la boxe, de maintenir la boxe au programme des sports des Jeux Olympiques de Paris 2024", a ajouté le communiqué.

La question sera débattue et une décision sera prise lors d'une session extraordinaire le jeudi 22 juin prochain.

Les épreuves de qualifications pour le tournoi olympique de Paris ont débuté le mois dernier. La boxe a fait ses débuts au programme olympique en 1904 à Saint-Louis aux États-Unis et n'a plus quitté le programme depuis 1920 à Anvers.

Depuis près de quatre ans, le CIO a suspendu l'IBA - à l'époque Fédération internationale de boxe amateur (AIBA) - la privant en mai 2019 de l'organisation des épreuves de boxe des JO 2020 de Tokyo avant de reconduire la même décision en juin dernier pour les JO 2024 de Paris, tout en maintenant les épreuves au programme.

Le CIO est plus que "préoccupé" par "la gouvernance" de la fédération, "sa transparence financière, sa durabilité ainsi que l'intégrité de ses processus d'arbitrage et de jugement".

La boxe, sport olympique depuis l'antiquité, ne figure pas à l'heure actuelle au programme des JO de Los Angeles 2028.

À la une

Sélectionné pour vous