Accueil Sport Tous les Sports Autres Sports

Rani Rosius songe aux J.O.: "Je veux y être à mon meilleur niveau et tout donner"

La sprinteuse Rani Rosius, 23 ans, est convaincue qu'elle est en mesure de se qualifier pour les Jeux olympiques de Paris. "Mais pour en retirer le maximum, il faudra encore y participer. Ce seront mes premiers Jeux. Qui sait quel stress cela peut engendrer", a déclaré la Limbourgeoise lors du stage de l'équipe de Belgique à Belek, en Turquie.

Rosius a connu une bonne année, qui l'a vue améliorer ses records personnels sur 100m (11.18 le 20 août en série aux Mondiaux de Budapest) et 200m (23.46 le 18 mai à Gand).

Fin juin, lors des Championnats d'Europe des Nations par équipes à Chorzow, en Pologne, Rosius s'est occasionné une déchirure musculaire de 7 centimètres aux ischio-jambiers. Elle a néanmoins réussi à être opérationnelle juste à temps pour les Championnats du monde de Budapest où elle a atteint les demi-finales. "Pas idéale, ma préparation m'a causé un stress supplémentaire. Mais tout s'est bien passé. J'ai fini par apprécier ces Mondiaux, avec un nouveau record personnel à la clé. C'était fou après une telle blessure. J'ai appris que j'avais une équipe très forte derrière moi."

"Les Jeux constituent évidemment mon objectif principal pour l'année prochaine. Je veux y être à mon meilleur niveau et tout donner. J'ai déjà fait les limites pour les Championnats du monde en salle à Glasgow (1-3 mars) et les Championnats d'Europe en plein air à Rome (7-12 juin). Il est beaucoup plus facile de construire une saison autour d'un championnat pour lequel on est déjà qualifié. Et si je suis performante lors de ces compétitions, je suis sûre que je me situerais assez haut dans le classement olympique. Dans de super conditions, je pourrais signer un chrono sous la limite olympique (11.07)", a confié Rosius.

À la une

Sélectionné pour vous