Accueil Actu Belgique Faits divers

Plusieurs milliers d'euros, 13 et 9 ans de prison requis à l'encontre de deux frères

Le parquet fédéral a requis 13 ans de prison, une amende de 800.000 euros, une confiscation de 75.000 euros à l'encontre de Badr E.I., devant le tribunal correctionnel de Bruxelles mardi, dans le cadre du procès Encro, relatif à une organisation criminelle impliquée dans un vaste trafic de drogue. L'homme est poursuivi comme membre présumé de l'organisation, pour trafic de cannabis et de cocaïne, et détention d'armes, dans ce dossier. Pour son frère, Anass E.I., le procureur, Julien Moinil, a demandé neuf ans d'emprisonnement, 75.000 euros d'amende à multiplier par les décimes additionnels et une confiscation de 40.000 euros. Selon la thèse du Ministère public, les deux frères utilisaient un téléphone équipé du logiciel de communication cryptée Sky ECC au pin GIRE2F avec le pseudo Smarti, les impliquant tous les deux dans le trafic.

"Badr E.I. dit que c'est son pin et que son frère ne l'a pas utilisé. Ce n'est pas ma thèse. (...) Le Sky active des bornes au domicile de Badr E.I., 6.033 fois, et d'Anass E.I. Dans les conversations avec leurs interlocuteurs, ces derniers ne se trompent pas de prénoms", a fait remarquer le parquet fédéral. Lors d'un contrôle, Badr. E.I. se trouvait à bord d'un véhicule aux côtés de Hassan T. "Sa location avait été faite au nom d'Anass E.I., ce qui démontre son implication", a affirmé le Ministère public.

"Dans le pin utilisé, on observe une activité importante dans le cadre d'une organisation criminelle très solidaire que j'ai envie d'appeler Solidaris. Dès qu'une personne est interpelée, on essaye d'avoir des informations sur le dossier", a ajouté le procureur. Il y est question de dissimulation de drogue dans du poisson, d'importations par voie maritime, de récupérer de la marchandise venant d'Anvers ou encore d'Abdelwahab G., l'un des dirigeants présumé de l'organisation criminelle.

À la une

Sélectionné pour vous