Accueil Actu Belgique Faits divers

Une perquisition menée au domicile du suspect dans l'affaire de l'avocate flamande tuée -2

Une perquisition a été menée au domicile du suspect interpellé mercredi soir dans l'enquête sur la mort de l'avocate Claudia Van Der Stichelen, tuée par balles à son domicile de Hautem-Saint-Liévin (Flandre orientale) le 28 octobre dernier. Il apparaît également que l'individu était sous tutelle de l'avocate décédée. Il n'est cependant pas encore établi avec certitude qu'il s'agit de l'auteur des faits.

Une opération de recherche, menée par la police fédérale, est en cours près du domicile de l'avocate, a ajouté le parquet, précisant qu'il s'agissait "d'une perquisition supplémentaire ordonnée par le juge d'instruction". Un hélicoptère et des plongeurs sont à l'œuvre. Les enquêteurs recherchent potentiellement l'arme du crime, mais le parquet se refuse à tout commentaire.

Les faits se sont déroulés au domicile de l'avocate où un homme s'est présenté vers 13h15 et a ouvert le feu sur la quinquagénaire et son fils. L'avocate a succombé à ses blessures.

Le suspect avait pris la fuite à pied, selon la police. L'homme était vêtu d'une salopette ou d'un cache-poussière vert ou bleu et portait un sac à dos gris ou de couleur foncée. "L'homme a probablement entre 60 et 65 ans. Il mesure 1,80 mètre, est de corpulence normale, chauve, avec des cheveux gris courts et s'exprime en néerlandais", avait précisé la police fédérale dans un avis de recherche.

Le parquet a confirmé qu'un suspect avait été interpellé mercredi soir mais il n'est pas encore établi avec certitude qu'il s'agit de l'auteur des faits. L'intéressé est actuellement entendu en vue d'une possible comparution devant un juge d'instruction d'Audenarde. L'homme était sous la tutelle de l'avocate décédée et a exprimé des commentaires négatifs à son sujet sur Facebook. Cependant, la présence de tout élément en lien direct avec les faits demeure encore à clarifier.

À la une

Sélectionné pour vous