Accueil Actu Belgique Justice

Les Belges veulent-ils des condamnations plus sévères? La réponse du baromètre du Conseil supérieur de la Justice

De moins en moins de Belges ont confiance en la Justice. C'est ce qui ressort du dernier baromètre réalisé pour le compte du Conseil supérieur de la Justice. Une défiance directement liée à la classe sociale des personnes sondées.

"Moi, je ne comprends rien à la justice, c'est trop compliqué.", "Je pense que les gens ne sont pas informés de la manière dont la justice fonctionne": voici quelques témoignages recueillis.

Seuls 54% des citoyens interrogés disent encore faire confiance à la justice. Un recul de 7% en 10 ans qui s'explique notamment par la complexité des procédures. "Je suis encore en procédure pour plusieurs choses", dit une passante. "Je trouve qu'ils ne donnent pas assez accès aux informations, à notre dossier, à qui contacter tout simplement."

"Améliorer la temporalité" 

67% des Belges estiment que la justice est équitable. Mais seuls 48% d'entre eux indiquent être satisfaits de son fonctionnement. Pour Cédric Bernès, avocat, il faut revoir certains principes. "Ce qui est important d'abord c'est d'améliorer la temporalité", dit-il. "C'est d'avoir des décisions judiciaires beaucoup plus rapides. Et d'avoir une vraie inclusion du client dans la procédure judiciaire et pas simplement qu'il subisse en réalité ce qui s'y passe."

La perte de confiance est encore plus marquée chez les citoyens ayant eu affaire à la justice et dans les classes sociales les moins favorisées. Mais pourquoi? "Peut-être des facteurs qui sont inhérents à l'injustice mais certainement d'une défiance généralisée envers un ensemble d'institutions qui caractérisent l'Etat et les pouvoirs publics", dit Michaël Dantinne, criminologue à l'Université de Liège. "C'est en réalité un manque de confiance plus large en la démocratie."

Des peines plus sévères réclamées par 75%

3/4 des sondés réclament des peines plus sévères, exécutées jusqu'à la fin. Mais dans le même temps, une majorité se prononce en faveur des peines alternatives comme les peines de travail ou le port du bracelet électronique.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

3 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Au sein du système judiciaire, les juges, les procureurs et les avocats collaborent et commettent des actes de corruption, ils ferment les yeux sur tout et n'appliquent pas la loi et les articles mis en œuvre par le tribunal des droits de l'homme uniquement pour leurs propres intérêts. Il n'y a donc pas de véritable justice dans ce domaine. En Belgique, tout le monde cherche l'argent qui va dans ses poches, il n'y a aucune justice ici.

  • Et avec sursis …

  • appliquons déjà le code pénal et les condamnations !! 10 ans c'est pas 3 ou 5 ans !!

    abdoule carolo
     Répondre