Accueil Actu Belgique Politique

Action pour le maintien du nucléaire: la requête est jugée "non justifiée"

Le tribunal civil de Bruxelles a estimé que la requête du collectif citoyen 100TWh, visant à ordonner le maintien de certaines centrales nucléaires, était "non justifiée", a communiqué le collectif vendredi. Ce dernier avait lancé, le 16 septembre 2022, une action en justice afin de démontrer que les calculs sur lesquels se base le gouvernement fédéral pour évaluer la sécurité d'approvisionnement en électricité en Belgique sont beaucoup trop optimistes. Selon le collectif, les centrales nucléaires Doel 3 et Tihange 2 sont essentielles pour assurer ce ravitaillement et doivent donc rester fonctionnelles.

"Le tribunal a souligné les récentes évolutions de l'attitude de l'État belge vis-à-vis du nucléaire. En conséquence, il a jugé que notre requête, demandant l'arrêt immédiat des travaux de démantèlement de Doel3 et Tihange2, n'était pas justifiée", a expliqué le collectif 100TWh.

Ce dernier a indiqué qu'il allait analyser la décision, afin de déterminer s'il est opportun ou pas de faire appel de la décision. "Avec nos avocats, nous évaluerons la meilleure stratégie pour garantir un futur énergétique durable pour notre pays. Et pour qu'ainsi l'État belge respecte l'Objectif de Développement Durable (ODD) numéro 7 de l'Agenda 2030 concernant l'accès à l'énergie, stipulant de 'garantir l'accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable' ", a-t-il réagi.

À la une

Sélectionné pour vous