Accueil Actu Belgique Politique

Moins d'un élève sur dix aux cours de religion en troisième maternelle

Plus de 90% des élèves de troisième maternelle ne suivent ni cours de morale ni cours de religion dans l'enseignement officiel, comme cela est prévu depuis trois ans, rapporte samedi La Libre Belgique, citant les chiffres de l'administration publique.

Depuis la rentrée de l'année scolaire 2020-2021, la troisième maternelle fait partie de l'enseignement obligatoire officiel (les réseaux communaux, provinciaux et Wallonie-Bruxelles Enseignement) qui prévoit des cours dits "philosophiques".

Sans budget supplémentaire, il n'était pas question d'engager des enseignants en plus. Il a dès lors été convenu que les parents qui souhaitent un tel enseignement pour leur enfant devraient en faire la demande.

Pour la première fois, l'administration a publié le détail du choix des familles. Un choix qui n'a pas varié en trois ans.

En 2020-2021, première année de l'obligation scolaire à cinq ans, 93% des écoliers n'ont pas demandé de cours de morale ou de religion. Moins d'un sur dix a donc fait ce choix en moyenne (sur 1.615 écoliers qui s'y sont inscrits, 629 ont opté pour la religion catholique, 545 pour la morale et 376 pour la religion islamique).

En 2021-2022, on était toujours à 93% d'écoliers qui faisaient l'impasse et l'année passée, 94 % des enfants de troisième maternelle ne suivaient ni cours de morale ni cours de religion dans l'enseignement officiel.

À la une

Sélectionné pour vous

Commentaires

2 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Pourquoi continuer à enseigner une religion à l'école. Elles se valent toutes et rarement dans un sens positif ?

    José PIERARD
     Répondre
  • Pourquoi continuer à enseigner une religion à l'école. Elles se valent toutes et rarement dans un sens positif ?

    José PIERARD
     Répondre