Accueil Actu Belgique Politique

Un député socialiste quitte le PS bruxellois, parce qu’il l’estime "trop communautariste": la réaction de la ministre Karine Lalieux

Karine Lalieux, la ministre socialiste en charge des Pensions et de la Lutte contre la pauvreté, réagit à la décision du député bruxellois Julien Uyttendaele de quitter le parti socialiste. L'élue défend le travail de la Fédération bruxelloise et balaye les critiques.

Karine Lalieux, la ministre des Pensions, était l’invitée de Bel RTL matin. Au micro de Martin Buxant, elle est revenue sur le départ du parti socialiste du député bruxellois Julien Uyttendaele.

Le député bruxellois a en effet annoncé qu’il ne se portera pas candidat pour une place aux élections régionales et fédérales de juin prochain. Il a dénoncé "le fonctionnement interne, ainsi qu'une stratégie communautariste sur les questions de la laïcité, au sein de la Fédération bruxelloise du PS".

Une position contestée par Karine Lalieux: "je suis complètement en opposition avec ce qu’a dit Julien Uyttendaele. Il a fait du bon travail, je ne remets pas son travail en cause. Vous savez, je suis membre de ce parti depuis plus de 25 ans. Je suis une femme laïque qui a porté tous les débats éthiques. Et je peux vous garantir que je suis à l’aise, tant au niveau du parti et des ses valeurs, qu’au niveau de la Fédération bruxelloise".

Jamais, on ne vous a poussé dans le coin du communautarisme ? lui a demandé Martin Buxant. "Jamais, on ne me poussera dans le coin, vous me connaissez. Je me sens très bien en Fédération bruxelloise, très bien dans mon parti et nous portons des valeurs uniques et un discours unique", a conclu la ministre des Pensions sur ce point.

Karine Lalieux, qui a aussi en charge les Personnes handicapées, a également invoqué sa volonté de mieux inclure les personnes en situation de handicap sur le marché du travail. En Belgique, le taux d'emploi de ces personnes en situation de handicap est l'un des plus faibles au niveau européen, "ce n'est pas acceptable", a-t-elle dit. 

L'interview en intégralité est à revoir ci-dessous:

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Certain se réveillent d'autre rêvent toujours.

    José Docquier
     Répondre