Accueil Actu Magazine Hi-Tech

Les tests de Mathieu: l'inventeur de l'enceinte réseau a sorti un casque audio, cela a-t-il du sens ?

Sonos, pionnier des enceintes connectées, surprend le marché avec le lancement de son premier casque, le Sonos Ace. Ce produit, plutôt inattendu dans la stratégie de l'entreprise, propose une annulation active du bruit et une intégration poussée avec les systèmes audio domestiques de Sonos, malgré quelques défis logiciels initiaux. Découvrez comment ce casque à 499€ se positionne par rapport à ses concurrents et ce qu'il apporte de nouveau à l'expérience audio de Sonos.

Même si visiblement, c’était un produit très attendu par les fans de la marque depuis de nombreuses années, le Sonos Ace n’a rien de naturel dans la stratégie de l’entreprise américaine. Rappelons que Sonos a bâti sa réputation sur une catégorie qu’elle a pratiquement inventée : l’enceinte connectée, ou devrait-on dire, l’enceinte réseau qui a amené dans nos maisons la notion de multiroom (diffusion de sources différentes, selon les enceintes et les pièces dans lesquelles elles se trouvent). Dès lors, un casque audio Sonos peut sembler étonnant. En réalité, c’est une excellente idée, voici pourquoi. 

Avant tout, un très bon casque !

Le Sonos Ace est un très bon casque audio Bluetooth à annulation active de bruit. A 499€, c’est bien normal, me direz-vous. Même s’il arrive des années après la concurrence, l’Ace est une excellente alternative aux ténors du marché que sont, par exemple, les casques de Sony et de JBL. La finition est exemplaire, tant au niveau du plastique doux que de l’arceau métallique permettant de faire coulisser délicatement les oreillettes pour ajuster la taille du casque. J’apprécie l’utilisation de boutons physiques pour l'allumage, le volume et la gestion de l’annulation active du bruit (bien plus efficaces que les commandes tactiles de la concurrence).

Edition numérique des abonnés
Pas de tactile, que des "vrais" boutons (©RTLinfo)

Dans l'étui de protection peut se fixer une boite à câble aimantée, au cas où vous souhaiteriez connecter le casque via de l’USB ou du mini jack. Essentiel : grâce au poids très bien maîtrisé par Sonos, et au matériau premium composant les coussins d’oreille et d’arceau, l’Ace est d’un confort inégalé à mes yeux. Je l’ai porté durant 13h de vol en avion, sans jamais être gêné (je ne dirais pas la même chose des autres casques que j’ai pu essayer). 

Edition numérique des abonnés
En étui peu épais, facilitant le rangement dans un sac à dos (©RTLinfo)

Du bon son (spatial)

La qualité sonore est au sommet de ce que propose l’industrie musicale, on n’en attendait pas moins de la part de Sonos, orienté plutôt haut de gamme (sa plus petite enceinte réseau coûte 200€). Sans rentrer dans les détails, sachez que l’Ace prend notamment en charge l’audio spatial, donc la capacité à jouer sur les fréquences pour donner à votre cerveau l’impression qu’il perçoit les instruments de musique à différents endroits autour de lui, et pas uniquement gauche/droite (stéréo). C’est une option intéressante pour autant que votre source musicale l’exploite correctement. Pour le reste, j’ai autant apprécié différents styles musicaux que différents styles de film lors de mon long trajet en avion. Le son est équilibré, même s’il peut être adapté via l’application. C’est riche, c’est ample, c’est précis tant dans les basses que les aigus. 

Edition numérique des abonnés
Un casque full option, avec des détecteurs de "portage" (©RTLinfo)

Isolé du monde

Comme tout casque sans fil haut de gamme, le Sonos Ace est équipé de l’annulation active du bruit ambiant. Il y a deux grilles chromées intégrant les micros, qui analysent le son de votre environnement, et envoie les fréquences sonores inverses dans le casque. Idéal dans l’avion, par exemple : même si vous n’écoutez pas de musique, il annulera environ 80% du bruit assourdissant d’un avion en plein vol. Pas de miracle sur les aigus et les voix, mais c’est normal : c’est là que l’isolation passive, c’est-à-dire la qualité des mousses qui entourent vos oreilles, prend tout son sens, bloquant « naturellement » une partie du bruit. 

Edition numérique des abonnés
Les grands microphones incorporés au Sonos Ace (©RTLinfo)

Le vrai plus : la connexion avec la barre de son 

Sonos a dû se dépêcher pour mettre à jour son application, afin qu’elle puisse gérer le casque, une nouvelle catégorie de produit avec des besoins logiciels différents. Ce qui a provoqué la colère des utilisateurs car, et j’ai pu le constater à plusieurs reprises, il y a de nombreux bugs critiques (configuration, utilisation, etc), que Sonos a promis de réparer. Une situation très étonnante pour une entreprise qui a forgé sa réputation, comme Apple, sur une expérience fluide, intuitive et user friendly. Sachez tout de même que via l’application, vous voyez désormais votre casque à côté de votre installation d’enceintes ; mais cette app n’est pas du tout nécessaire pour utiliser le casque, celui étant connecté traditionnellement en Bluetooth avec votre smartphone, tablette ou ordinateur. 

Le but de cette intégration du casque dans l'appli Sonos, c'est forcément cette option logicielle inédite sur le Sonos Ace. A savoir sa capacité, via Wi-Fi cette fois-ci, à transférer l’audio en provenance d’une barre de son. On parle bien évidemment des barres de son Sonos, et même dans un premier temps, uniquement du modèle Arc (le plus sophistiqué, mais Sonos promet que la très populaire Beam va bientôt être compatible). Il suffit alors d’un simple appui dans l’application pour transférer le son en provenance de la TV, via la barre de son. Une option intelligente pour deux raisons : vous bénéficiez du traitement sonore initial de la barre Sonos, qui transfère l’audio tel quel vers le casque (y compris les normes Dolby Atmos) ; vous pouvez regarder un film sans ennuyer votre conjoint(e) et sans avoir une télévision équipée du Bluetooth. Hélas, l'option n'existant que pour iOS actuellement, je n'ai pas pu en mesurer la rapidité ou l'efficacité (cela prouve une fois que plus que Sonos s'est précipité pour sortir sa nouvelle application).

Edition numérique des abonnés
Les oreillettes en mousse se retirent (et se remplacent) très facilement (©Sonos)

Conclusions

S’il n’y avait ce prix de 499€ qui le place parmi les casques les plus chers du marché, je vous recommanderais le Sonos Ace les yeux fermés. Confort, qualité du son et de la réduction de bruit ambiant : c’est une excellente alternative à la concurrence. A vous de voir si les options inédites de l’Ace, à savoir le transfert de l’audio de la barre de son Sonos vers le casque (option limitée à l'iPhone et une seule barre de son actuellement), vaut les centaines d’euros qui séparent l'Ace, par exemple, de l’excellent Sony WH-1000XM5… Enfin, s’il peut sembler étrange que l’inventeur du multiroom commercialise un casque audio qui trouve difficilement sa place dans la célèbre application Sonos, je citerai un responsable qui, comme c’est le cas depuis quelques années, rappelle que Sonos est "a music experience company", donc une entreprise qui propose des "expériences musicales". Indéniablement, le Sonos Ace en est une. 
 

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Le Bluetooth n’est pas haute fidélité …. Il est même très limité.

    ff9936fc92214fd981a6e422334ec23e
     Répondre