Accueil Actu Monde International

Israël frappe la Syrie après une alerte aérienne dans le Golan annexé

L'artillerie israélienne a frappé samedi soir la Syrie après que des alertes aériennes ont résonné dans la partie du plateau du Golan annexé par Israël à la suite de la guerre de 1967, a annoncé l'armée israélienne.

"Après un rapport initial concernant les sirènes qui ont retenti dans les communautés d'Avnei Eitan et d'Alma, l'artillerie (israélienne) frappe actuellement l'origine des tirs en Syrie", a déclaré l'armée dans un communiqué.

"Deux roquettes ont été tirées depuis la Syrie vers le territoire israélien et sont tombées dans un endroit dégagé", a-t-elle ensuite fait savoir dans un second communiqué.

L'armée a également indiqué qu'elle examinait la possibilité d'une infiltration aérienne depuis le Liban.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, des factions palestiniennes travaillant avec le Hezbollah, soutenu par l'Iran, ont tiré samedi "une roquette en direction du plateau du Golan occupé depuis (...) la campagne occidentale de Daraa", dans le sud de la Syrie.

Israël est en état d'alerte maximale sur ses frontières septentrionales depuis le 7 octobre, quand des commandos palestiniens ont attaqué le sud du pays sur plusieurs fronts depuis la bande de Gaza, tuant plus de 1.300 personnes, en grande partie des civils, et en capturant au moins 120 autres, depuis lors en captivité à Gaza.

La puissante riposte israélienne a tué plus de 2.200 personnes, dont plus de 700 enfants, dans la bande de Gaza, un territoire pauvre contrôlé par le Hamas.

Samedi soir, le porte-parole de l'armée israélienne, Daniel Hagari, a prévenu que l'armée "disposait de forces très importantes dans le nord". "Quiconque franchit la clôture pour s'infiltrer en Israël mourra", a-t-il averti lors d'une intervention télévisée.

À la une

Sélectionné pour vous