En ce moment
 
 

Le Réseau wallon de lutte contre la pauvreté a exprimé ses vœux dans le centre de Namur

(Belga) Le Réseau wallon de lutte contre la pauvreté (RWLP) a présenté pour la première fois ses vœux publics vendredi après-midi. La cérémonie a eu lieu sur la place de l'Ange, dans le centre de Namur. Elle a réuni quelques dizaines de personnes, parmi lesquelles des personnalités politiques.

"On avait envie de marquer le coup avant les élections et le faire publiquement dans la rue était logique pour nous", a expliqué Christine Mahy, secrétaire générale et politique du RWLP. Lors de son discours, Mme Mahy a rappelé les principales revendications de l'association: le droit au chômage, au CPAS, des revenus au-dessus du seuil de pauvreté, l'arrêt du statut de cohabitant ou encore le logement pour tous. "On veut des politiques qui décident que la pauvreté n'est pas légitime, qui ne soient pas là uniquement pour l'organiser, la gérer", a-t-elle interpellé. "Il ne faut pas plus de Restos du Coeur ou d'hébergements sociaux. Il faut qu'ils disparaissent, qu'on arrête de renoncer ou de juger et qu'on redonne la parole aux citoyens." Des militants ont aussi pris la parole pour exprimer leur indignation. Une chanson, baptisée "Pauvreté on danse sur ton carreau", a même été composée pour l'occasion. André Flahaut (PS), Stéphane Hazée (Ecolo), mais aussi Patrick Dupriez (Ecolo) ainsi que quelques élus locaux de divers partis étaient présents. Des directeurs d'administrations de la Région wallonne et des représentants du Fonds du logement de Wallonie également. "C'est bien qu'il y ait un intérêt politique pour notre action", a réagi Mme Mahy. "Ils sont venus écouter, c'est louable et on ne se prive pas de leur dire ce que l'on pense". A l'issue de la cérémonie, ceux qui le souhaitaient ont pu mettre leurs vœux sur papier, photo à l'appui. De la nourriture a également été offerte gratuitement, au milieu des braséros. (Belga)

Vos commentaires