En ce moment
 
 

Comment réalise-t-on un dessin animé en 3D? Royal Corgi, le dernier film d’animation 100 % belge, livre ses secrets de fabrication

Royal Corgi sort au cinéma le 3 avril. Ce film d’animation évoque évidemment les célèbres chiens de la reine Elisabeth II. Mais il est surtout né d’un savoir-faire made in Belgium, puisqu’on le doit au studio nWave. Ce studio belge, notamment à l’origine du Voyage extraordinaire de Samy, est basé à Forest en région Bruxelloise.

Dans les bureaux bruxellois de nWave, les idées et les dessins prennent vie. Ben Stassen a co-fondé cette société il y a 25 ans. Réaliser un long métrage d’animation en 3D est un processus très complexe. Ici, cela représente au moins deux années de travail.

"On a deux films en production en même temps. On travaille sur le prochain. On a terminé Royal Corgi il y a quelques mois et là on est déjà au milieu de la production du prochain film, qui est la suite de Bigfoot Junior", précise Ben Stassen, le co-réalisateur de Royal Corgi.


Un savoir-faire 100 % belge

Hormis le scénario et les voix qui sont enregistrées à Los Angeles, le studio belge prend en charge l’entièreté de la production des films d’animation. Des premiers dessins ou story-board, en passant par la création des personnages et des décors jusqu’à l’animation, plus d’une centaine de personnes travaillent sur un film. A tous les étages, des ordinateurs sont commandés par de véritables artistes.

"Quand le personnage a été dessiné, ensuite un petit peu comme si c’était avec de l’argile, on l’a sculpté. C’est évidemment mis en images de synthèse, donc le personnage a un volume et puis ce personnage qui a un volume, il faut lui mettre un squelette et des contrôleurs pour que les animateurs puissent s’amuser avec et lui donner vie", souligne Vincent Kesteloot, le co-réalisateur de Royal Corgi.

La magie prend forme grâce à un travail de très longue haleine… Dans un film classique en images réelles, on tourne deux à trois minutes par jour, ici l’animateur va animer une seconde par jour.


L'animation, un processus long et complexe

"C’est exactement comme un acteur, donc il va rentrer dans la peau du personnage, il va intégrer la narration nécessaire, il va apporter le rythme, l’acting, toutes les nuances, toutes les subtilités", explique Vincent Kesteloot.

Le studio belge a réussi à s’imposer avec des succès comme Le Manoir magique ou Le voyage extraordinaire de Samy. Très prolifique, il commence son 9ème long métrage d’animation en 11 ans.

"Les Américains sont vraiment un rouleau compresseur, ils ont des budgets marketing gigantesques et donc ce n’est pas toujours évident. Cela dit, on a quand même trouvé notre place au soleil. Nos films fonctionnent très bien à l’international. Tous nos films sont distribués dans 60 à 70 pays", avance Ben Stassen.

Royal Corgi, le dernier film du studio, a réalisé un très bon démarrage, dans les salles néerlandaises. Après une diffusion en avant-première chez nous, sa sortie officielle est prévue le 3 avril.

Vos commentaires