En ce moment
 
 

TV Libertés, une web TV d’extrême-droite qui ne s’en cache pas

TV Libertés, une web TV d’extrême-droite qui ne s’en cache pas
 
 

L’interview de la généticienne française Alexandra Henrion-Caude que nous avons "fact checkée" a été donnée sur un plateau de télévision. Mais pas n’importe lequel : celui de TV Libertés (ou TVL), une web TV française d’extrême droite.

Elle a été lancée en 2014 par un ancien cadre du Front National : Martial Bild. Celui-ci a été une figure du parti d’extrême-droite français entre 1980 et 2008 avant de cofonder le "Parti de la France", une alternative au FN, en 2009. Il est aujourd’hui directeur de la rédaction de TV Libertés.

Son président ? Philippe Milliau, un ancien dirigeant du Bloc Identitaire jusqu’en 2012. Il s’agit d’un mouvement politique français également d’extrême-droite appelé aujourd’hui "Les Identitaires".

Une des figures de la chaine est le "pape" de la "réinformation" : Jean-Yves Le Gallou. Sous couvert de proposer une "alternative" aux médias traditionnels, ce concept diffuse des informations partisanes qui servent les thèses de l’extrême-droite, recourant parfois à la désinformation et diffusant des théories complotistes.

Ces responsables ne cachent pas leur orientation. Un simple parcours des thématiques abordées sur leur chaine Youtube permet de s’en rendre compte. Anti-Macron, anti-Bill Gates, pro-catholique, anti-homosexuels, pro-Raoult, anti-Islam, anti-gauche, etc. Ils ont même été jusqu’à regretter que Netflix ait choisi l’acteur Omar Sy pour incarner récemment un disciple d’Arsène Lupin dans une série à succès, en parlant de "blackwashing"...

C’est donc dans ce contexte qu’a eu lieu cette interview d’Alexandra Henrion-Caude. Et les invités de la chaine qui acceptent d’être présents sur leur plateau n’ignorent pas cette ligne éditoriale.




 

Vos commentaires