En ce moment
 

Notre journaliste se fait une série de FRAYEURS en testant le vélo dans les rues de Bruxelles (vidéo)

Cette semaine de la mobilité est l'occasion de tester un autre moyen de locomotion que la voiture. Le vélo notamment, mais faire cohabiter les deux-roues avec les véhicules motorisés est trop souvent problématique.

La cohabitation entre automobilistes et cyclistes est parfois très difficile à Bruxelles, ainsi que dans d'autres villes. Sur des routes saturées, notre journaliste Nathanaël Pauly a profité de la semaine de la mobilité pour tester le déplacement à deux roues. Très vite, il a réalisé le danger que cela représente.

Sur les pistes cyclables, les obstacles sont permanents: camionnettes qui déchargent ou encore taxi ou automobilistes qui déposent ou prennent des passagers.

A l'approche des feux rouges, il est très fréquent que les voitures ne respectent pas le sas vélo, qui permet de démarrer en toute sécurité.

Enfin, des voitures qui coupent les pistes cyclables sans se soucier des cyclistes, ou encore qui sortent d'une rue sans avoir priorité, sont monnaies courantes. "Il y a beaucoup trop de voitures à Bruxelles et trop peu d'infrastructures sécurisées où les cyclistes peuvent être séparés du trafic automobile", a confié Florence Cuignet, chargée de politique bruxelloise au GRACQ.


"Combien en voyez-vous ?"

Malgré le manque d'infrastructures, les cyclistes sont malgré tout deux fois plus nombreux à Bruxelles qu'en 2010. Cela étant, ils ne représentent que 5% des déplacements dans la capitale, très loin des 400.000 voitures.

De son côté, Jacques a un avis opposé. Il déplore l'espace rendu aux cyclistes par les voitures; alors qu'ils ne représentent qu'une minorité. "Comptez les cyclistes ici, combien en voyez-vous ?", se demande le président de l'ASBL "Droit démocratique de rouler et de se parquer". "Ce que je reproche aux cyclistes, c'est de vouloir une sorte de priorité sur tout. C'est obsessionnel hein".

Quel que soit le point de vue, la cohabitation entre cyclistes et automobilistes présnete des risques. Chiffres à l'appui, l'an dernier, près de 800 accidents de vélo ont été recensés à Bruxelles.

Vos commentaires