En ce moment
 
 

Patrick en colère: sa "somptueuse" Tesla heurtée par un cerf attend des pièces de rechange depuis... 6 mois

Patrick en colère: sa
RTL INFO

Le fabricant automobile américain exige que seules ses pièces de rechange soient utilisées. Mais certaines ne seraient visiblement pas toujours faciles à obtenir, au grand désappointement du propriétaire d'un modèle S.

Le fabricant américain de voitures électriques Tesla a vendu 878 unités l'an passé en Belgique. C'est un petit moins qu'en 2017 où l'entreprise du milliardaire Elon Tusk en avait écoulé 1151. Parmi les acheteurs, il y a Patrick, "heureux propriétaire d'une somptueuse" Tesla S blanche d'une valeur de 140.000 euros acquise il y a environ un an.

Au mois de septembre dernier, revenant de Bruxelles où il avait passé la soirée, le quinquagénaire roulait avec son bijou de technologies sur la Nationale 4 en direction de Marche-en-Famenne où il reconduisait un ami. "J'étais en pilotage automatique, on papotait", raconte-t-il. Oui, vous lisez bien, pour les conducteurs de Tesla, l'auto-pilotage est déjà une réalité (voir une vidéo au bas de l'article). "Elle suit les bandes de circulation", nous explique Patrick. Munie de 8 caméras panoramiques, 12 capteurs à ultrasons et un radar, le nouveau modèle S de Tesla permet "de détecter les objets solides ou les liquides avec une portée et une précision quasiment deux fois supérieure au système précédent", décrit Tesla sur sa page autopilot.

Mais le cerf allait trop vite. Les systèmes de détection et de freinage automatique n'ont pas suffi. "Le cerf a déboulé à droite, il a fait un bond. On l'a tout de suite percuté", se souvient l'automobiliste. L'animal gît au sol. Il est mort. Dans la voiture, les trois occupants sont indemnes. "Tous les airbags se sont déclenchés, on est sortis de la voiture, on n'avait absolument rien. La voiture n'avait pas dévié de sa trajectoire", dit Patrick.

cerf-mort

tesla-abimee


Les carrossiers Carglass formés directement chez Tesla

Par contre, la Tesla est très abîmée à l'avant. Son capot est complètement déformé. Une dépanneuse arrivera sur les lieux, situés près de Ciney. Le véhicule aboutira finalement à la carrosserie Carglass de Sint-Pieters-Leeuw en périphérie de Bruxelles. Carglass ne répare pas que des pare-brises. L'entreprise est aussi l'une des rares carrosseries agréées par la firme américaine. Pour le devenir, les conditions sont très strictes. Caroline Ameloot, directrice commerciale chez Carglass nous les détaille. Des carrossiers ont dû suivre une première formation à l'usine Tesla de Tilburg aux Pays-Bas puis une seconde en Angleterre. Ils ont ensuite complété leur instruction par de la formation en ligne. La carrosserie a dû munir ses installations d'un équipement spécifique acheté chez Tesla. Après quoi, des inspecteurs de la société américaine sont venus faire un contrôle pour voir si tous les critères étaient respectés.

Les réparations suivent la même veine. Pas question d'acheter autre chose que des pièces de rechange directement auprès de Tesla. Celles-ci viennent des États-Unis. Pour les obtenir, la carrosserie doit introduire un grand nombre d'informations. Les délais de livraison peuvent être court ou très long. Et pour Patrick, c'est très très très très long. Nous sommes au mois d'avril et sa Tesla à 140.000 euros attend toujours. En attendant, son propriétaire roule en... Ford Fiesta fourni par le carrossier. "Je leur ai demandé de me prêter une autre Tesla car c'est de leur faute si ma voiture est toujours immobilisée, il n'en est pas question m'a-t-on répondu!", se fâche Patrick qui nous a contactés via le bouton orange Alertez-nous, jugeant qu'"un tel manque d'organisation de la part d'un constructeur mérite d'être diffusé."

Pourquoi un tel délai pour récupérer cette voiture à 140.000 euros?


Attendre les pièces de rechange Tesla

La firme américaine disposerait de peu de pièces de rechange, toutes les pièces étant consacrées à la fabrication des véhicules neufs. En Europe, ils sont assemblés à l'usine néerlandaise de Tilburg où sont acheminés tous les composants en provenance des États-Unis: "J'ai visité l'usine, les voitures arrivent semi démontées dans des conteneurs", raconte Patrick. Son nouveau capot est arrivé en mars, nous dit Patrick. Mais ensuite, "ils se sont rendu compte en remontant la voiture qu'un des airbags qu'on leur avait livrés n'était pas le bon", affirme notre interlocuteur. Puis, il y a quelques jours, c'est une suspension qui souffrait d'un problème, nous assure-t-il. La voiture a désormais été transférée à la carrosserie Carglass de Zaventem. Patrick croise les doigts pour qu'il puisse à nouveau bientôt profiter de sa merveille. Nous avons contacté Martin, membre d'un club belge de propriétaires de Tesla. Selon ce dernier, la firme américaine s'est améliorée et certaines pièces sont acheminées très rapidement. Il cite les cas d'automobilistes à la Tesla parfois "salement amochée" et réparée dans les deux semaines. Patrick n'a pas eu cette chance.

Tesla a vendu près de 30.000 voitures en 2018 sur le continent européen (191.000 aux États-Unis). Les plus grosses ventes se font en Norvège et aux Pays-Bas (8000 chacun environ), deux pays où les incitants financiers accordés par l'Etat font qu'une Tesla ne coûte pas plus cher qu'une voiture essence ou diesel du même type.


Vos commentaires