En ce moment
 

Flavie Flament: "À 13 ans, j’ai été violée par David Hamilton, aurais-je pu être consentante?"

Flavie Flament:
© Instagram Flavie Flament
 
 

En France, le Sénat a adopté à l'unanimité jeudi, en première lecture, une proposition de loi visant à créer un nouveau crime sexuel pour protéger les mineurs de moins de 13 ans, tandis que le gouvernement a annoncé des consultations avec les associations.

Deux ans et demi après l'entrée en vigueur de la loi Schiappa contre les violences sexuelles et sexistes, la problématique est sous les feux de l'actualité après la révélation de l'affaire Olivier Duhamel, accusé par sa belle-fille Camille Kouchner d'avoir violé son frère jumeau quand ils étaient adolescents dans les années 80.

Le seuil d'âge à 13 ans pour l'instauration du non consentement est jugé insuffisant par les associations de protection de l'enfance qui poussent à ce que cette limite soit fixée à 15 ans. L'âge fait aussi débat parmi les sénateurs.

La proposition de loi fait réagir. Après Alexandra Lamy et Laurence Boccolini, c'est Flavie Flament qui a publié une photo d'elle enfant sur Instagram. "J'avais 13 ans, j’ai été violée par David Hamilton, aurais-je pu être consentante?", a demandé l'animatrice.

En 2016 elle avait écrit le livre autobiographique "La consolation". Dans ce livre, elle s'est libérée du terrible secret qui la rongeait depuis ses 13 ans : avoir été violée par le célèbre photographe anglais, David Hamilton, qui a nié les faits. "J'ai écrit le livre dans une vraie forme de solitude et, seule sur ce chemin, j'ai été rejointe par une foule, une armée" de victimes de pédophiles", a-t-elle dit à l'AFP en 2017: "Nous sommes si nombreux, c'est dingue !".

Le photographe s'est suicidé  le 25 novembre 2016, dans son appartement parisien. Flavie Flament aurait tant voulu le voir "à 83 ans, dans un prétoire".

"C'est un aveu, lâche et pitoyable, et il nous a encore une fois volé notre parole", estime-t-elle. "Il s'est tué juste après avoir appris que nous avions dans nos rangs une de ses victimes qui, elle, ne tombait pas sous le coup de la prescription".

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'instagram' pour afficher ce contenu.
Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'instagram' pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires