En ce moment
 

Le coup de gueule du chef Thierry Marx contre la malbouffe: "Ça fait 40 ans que ça dure !"

Le coup de gueule du chef Thierry Marx contre la malbouffe: "Ça fait 40 ans que ça dure !"
©BELGA
 
Thierry Marx
 

Ce samedi 25 juin, le célèbre chef Thierry Marx était l’invité de On Refait la télé sur RTL (France). L’occasion pour l’ancien juré de Top Chef de revenir sur son parcours mais également de pousser un coup de gueule contre "un danger" de notre société: la malbouffe.

Interrogé sur la "junkfood", donc, Thierry Marx s’est exprimé clairement sur le sujet. Il a d’abord réclamé auprès des institutions une "très grosse surtaxe, autant que les cigarettes, sur les sodas". Les sodas et la cuisine préparée et low-cost sont de "vrais dangers publics pour l’alimentation de nos enfants", alerte-t-il au micro d’Eric Dussart. Il propose de fournir des cours de cuisine aux enfants dès le plus jeune âge pour les former à travailler les aliments plutôt que de rester "des consommateurs".

"Renoncer à la qualité pour des petits prix" 

Thierry Marx s’est aussi insurgé contre les politiques inactifs face aux risques que représentent la malbouffe. "Le low-cost, c'est une économie du renoncement. Vous renoncez à la qualité en échange de petits prix", analyse le chef. "Le pire dans tout ça, c'est que plus vous écrasez les marges des agriculteurs, plus les gens vont être heureux. Ça fait quarante ans que ça dure. Donc, vous avez oxydé notre agriculture, notre industrie, notre artisanat et finalement, les gens mangent mal. Donc cette théorie du low-cost, elle est mortifère."

Il regrette qu’aucun homme politique n’ait "le courage d’en parler", laissant croire que ces produits sont destinés à "ceux qui n’ont pas les moyens".

Thierry Marx est engagé contre l’alimentation low-cost depuis plusieurs années. Il a notamment cosigné l’ouvrage L’assiette santé. 

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

 

Vos commentaires