Accueil Sport Football Euro 2024

Didier Deschamps désigne le responsable, selon lui, de l'élimination sans gloire de l'Équipe de France

La France s'est inclinée en demi-finale de l'Euro 2024 de football face à une brillante équipe d'Espagne. Après une compétition traversée sous les critiques, notamment sur le fond de jeu, Didier Deschamps a répondu aux journalistes. 

"La responsabilité est la mienne", a affirmé Didier Deschamps en conférence de presse d'après-match en réponse à une question sur le tournoi très décevant de ses deux leaders Kylian Mbappé et Antoine Griezmann. "Face à une équipe d'Espagne de cette qualité, il faut être au maximum. Je ne vais pas chercher d'excuses mais on a attaqué la préparation, on n'avait pas Aurélien Tchouaméni, Adrien Rabiot s'est blessé, Upamecano est arrivé dans des conditions difficiles. On a paré au plus pressé en étant le plus efficace possible malgré tout. La marche était un peu plus haute, même si on a eu le bonheur d'ouvrir le score". 

"Dans le jeu, cette équipe d'Espagne a beaucoup de maîtrise. On a été moins performant dans l'orientation du jeu. On a manqué de verticalité même si on a poussé jusqu'au bout. Je ne reprocherai pas aux joueurs d'avoir donné ce qu'ils avaient. ils n'étaient pas tous à 100% pour cette compétition pour différentes raisons", a-t-il poursuivi.

Interrogé sur les critiques sur le style de jeu peu spectaculaire des Bleus et leur manque d'efficacité offensive, Deschamps a répondu qu'il n'avait "jamais nié" cette situation mais, selon lui, son équipe "n'avait pas 100% de (son) potentiel".

Deschamps a eu aussi un mot pour Olivier Giroud, le meilleur buteur de l'histoire des Bleus (57 buts) qui a disputé son dernier match en sélection en entrant en jeu en fin de rencontre.

"Il est déçu comme tous les joueurs, a-t-il indiqué. Il était là au départ, c'est le dernier qui reste depuis le premier match contre l'Uruguay au Havre (première rencontre de l'ère Deschamps en 2012, ndlr). Il a connu des périodes difficiles et il a fini par être le meilleur buteur. C'est un exemple de longévité, de sérieux et de professionnalisme. Même s'il a eu moins de temps de jeu à l'Euro, il a été à fond avec le groupe. Il a fait partie des leaders même s'il n'était pas sur la pelouse. J'ai envie de lui dire bravo et merci pour tout ce qu'il a fait."

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

3 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • C'est la conséquence de l'antijeu que Deschamps a mis en place.

    Simpson Homer
     Répondre
  • Mapped a rien fait cette année au psg,tout rate,si il fait même chose au RE AL vas être souvent sur le banc de touché,il est fini

  • raccroche !! ton système est fini !! même les italiens y ont renoncé !! et devant ...t'as rien, nada, le vide ...mbappé quoi !!

    abdoule carolo
     Répondre