Accueil Sport Tous les Sports Cyclisme

Davide Bais décroche la première victoire de sa carrière: "C'était inattendu"

À 25 ans, Davide Bais a remporté vendredi la première victoire de sa carrière à l'occasion de la septième étape du Tour d'Italie (WorldTour) qui se terminait au sommet du Gran Sasso d'Italie après 218 kilomètres depuis Capua. Le coureur italien de l'équipe EOLO-Kometa était confiant alors que se dessinait un sprint entre les trois échappés dans le final. "Je savais que j'étais le plus rapide", a-t-il déclaré au micro des organisateurs.

"Je suis très content. C'était inattendu", s'est réjoui le vainqueur du jour à l'interview. "Normalement, je devais faire les points et aider Fortunato dans le final", a expliqué le coureur parti aux avant-postes après seulement quelques kilomètres.

À l'approche de la ligne d'arrivée, l'écart était devenu trop important pour permettre un retour du peloton. "J'ai vu que mes compagnons d'échappée souffraient dans ma roue", a poursuivi Bais, qui dit avoir été "bien pendant toute l'étape." Et sa fraîcheur lui a permis de faire preuve de lucidité. "Je savais que j'étais le plus rapide et j'avais encore de la vitesse. Il fallait que je joue le sprint, et j'ai bien mené mon final", a-t-il conclu.

Son dauphin, le Tchèque Karel Vacek (Corratec-Selle Italia), n'était pas déçu. "Se battre pour la victoire aujourd'hui, c'est quelque chose de grand. Il a été difficile pour moi d'arriver au haut niveau. C'était tellement de sacrifices. Personne ne peut mesurer ce que ça représente pour moi d'être ici."

Troisième de l'étape, l'Italien Simone Petilli (Intermarché-Circus-Wanty), était le coureur de l'échappée le mieux placé au classement général. "J'ai un peu cru au maillot rose", a-t-il avoué avec un écart atteignant jusqu'à douze minutes pendant l'étape. "Mais je me suis fait prendre par l'enjeu. J'ai trop travaillé dans l'échappée et ça m'a manqué dans le final."

À la une

Sélectionné pour vous