Accueil Sport Tous les Sports F1

Et de trois: Max Verstappen est sacré champion du monde de Formule 1

Max Verstappen (Red Bull) a décroché un troisième titre consécutif de champion du monde de Formule 1 à seulement 26 ans lors du sprint du GP du Qatar, samedi sur le circuit de Lusail, après l'abandon de son coéquipier Sergio Pérez.

Le Néerlandais n'avait besoin que de trois points pour être titré, et le pilote mexicain était le seul adversaire qui pouvait encore retarder son sacre. Il a dû abandonner après avoir été percuté par le Français Esteban Ocon (Alpine).

Verstappen, troisième au moment de l'accident de Pérez, n'a finalement même pas eu besoin d'attendre la fin du sprint, qu'il a terminé en deuxième position derrière l'Australien Oscar Piastri (McLaren), pour être couronné: il aurait été titré même s'il avait abandonné avant la fin de la course longue de 19 tours.

Ce dénouement, attendu depuis des semaines, vient récompenser la saison presque parfaite du Néerlandais, qui a remporté 13 des 16 premiers Grands Prix cette saison, dont une série record de dix victoires consécutives.

A part sur le circuit urbain de Singapour, où il a fini cinquième mi-septembre, Verstappen a toujours terminé à l'une des deux premières places cette année et décroche sa troisième couronne à six courses de la fin de la saison, égalant la marque de la légende allemande Michael Schumacher en 2002.

Le pilote Red Bull, qui avait déjà offert le titre des constructeurs à son écurie au Japon il y a deux semaines, a parfaitement exploité l'immense supériorité de sa monoplace RB19 tout au long de la saison, ne commettant quasiment jamais d'erreur.

Verstappen, qui s'était approprié le record de victoires consécutives  en F1 début septembre à Monza, sur les terres du grand rival Ferrari, devrait battre encore plusieurs records dans les prochaines semaines, comme celui du plus grand nombre de points inscrits en une saison ou de l'écart le plus important avec son premier poursuivant.

Les dix pilotes les plus titrés en Formule 1

  • 7 titres:
    • Lewis Hamilton (GBR, 1985): 2008 (McLaren-Mercedes), 2014, 2015, 2017, 2018, 2019 et 2020 (Mercedes)
    • Michael Schumacher (GER, 1969): 1994 (Benetton-Ford), 1995 (Benetton-Renault), 2000, 2001, 2002, 2003 et 2004 (Ferrari)
  • 5 titres:
    • Juan Manuel Fangio (ARG, 1911-1995): 1951 (Alfa Romeo), 1954 (Maserati/Mercedes-Benz), 1955 (Mercedes-Benz), 1956 (Ferrari) et 1957 (Maserati)
  • 4 titres: 
    • Sebastian Vettel (GER, 1987): 2010, 2011, 2012 et 2013 (Red Bull-Renault)
    • Alain Prost (FRA, 1955): 1985, 1986 (McLaren-Tag Porsche), 1989 (McLaren-Honda) et 1993 (Williams-Renault)
  • 3 titres:
    • Max Verstappen (NED, 1997): 2021, 2022, 2023 (Red Bull-Honda)
    • Ayrton Senna (BRA, 1960-1994): 1988, 1990 et 1991 (McLaren-Honda)
    • Nelson Piquet (BRA, 1952): 1981 (Brabham-Ford), 1983 (Brabham-BMW) et 1987 (Williams-Honda)
    • Niki Lauda (AUT, 1949-2019): 1975, 1977 (Ferrari) et 1984 (McLaren-Tag Porsche) 
    • Jackie Stewart (GBR, 1939): 1969 (Matra-Ford), 1971 et 1973 (Tyrrell-Ford)
    • Jack Brabham (AUS, 1926-2014): 1959, 1960 (Cooper-Climax) et 1966 (Brabham-Repco) 
       

À lire aussi

Sélectionné pour vous