Accueil Sport Tous les Sports Tennis

Coupe Davis: le Canada remporte son premier Saladier d'argent

Le Canada a dû attendre 109 ans, depuis sa première apparition en Coupe Davis en 1913, pour soulever son premier Saladier d'argent: dimanche à Malaga, Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime ont remporté les deux simples de la finale face à l'Australie et le Canada est devenu champion du monde du tennis.

"Nous avons grandi ensemble, au Canada, depuis l'âge de 7-8 ans en rêvant de jouer les plus grands tournois, de gagner ce type de matches et de remporter la Coupe Davis", a commenté Auger-Aliassime (6e mondial) juste après avoir remporté le point de la victoire en battant Alex de Minaur (24e) 6-3, 6-4.

Avant lui, Shapovalov (18e) avait battu logiquement Thanasi Kokkinakis (95e) 6-2, 6-4.

Le Canada revient de très loin puisqu'il avait été éliminé 4-0 par les Pays-Bas en mars lors des qualifications.

Mais l'exclusion de la Russie, tenante du titre, en raison du conflit en Ukraine, a laissé une place: la Serbie aurait dû en profiter, mais ayant reçu auparavant une invitation pour la phase finale 2022, c'est le Canada qui a été repêché.

Les Canadiens ont terminé deuxièmes du groupe B derrière l'Espagne en septembre, avant d'éliminer l'Allemagne en quarts de finale (2-1) et l'Italie en demies (2-1).

En finale, le double n'a pas eu besoin d'être joué après les nettes victoires canadiennes en simple.

- "Grand moment" -

"C'est vraiment un grand moment, pour moi et pour la pays", a savouré Auger-Aliassime.

Finalistes en 2019 à Madrid pour la première édition de la nouvelle formule de la compétition par équipes nationales, les Canadiens avaient été battus par l'Espagne emmenée par un Rafael Nadal en mission.

Cette fois, le Canada est devenu la seizième nation à remporter la Coupe Davis. En 2015, le Canada avait déjà remporté la Coupe Davis juniors, déjà avec "FAA" et Shapovalov.

"On progresse d'année en année, on est de plus en plus prêts pour ces moments difficiles. On a de grands souvenirs ensemble, en Coupe Davis juniors et on est contents d'avoir réussi à gagner la vraie !", a souligné Auger-Aliassime.

"Depuis les juniors, on en rêvait... On voyait Vasek (Pospisil), Milos (Raonic), Daniel (Nestor) jouer et on voulait les imiter, faire partie de l'équipe. Alors aujourd'hui, c'est irréel", a confirmé Shapovalov.

Et pour les hommes du capitaine Franck Dancevic, avec notamment le vétéran Vasek Pospisil qui participait à sa douzième Coupe Davis depuis 2008, ce Saladier d'argent couronne une année faste qui avait débuté en janvier en Australie par le titre en ATP Cup, le tout jeune pendant organisé par l'ATP de la vénérable compétition de la Fédération internationale (ITF).

A titre personnel, Auger-Aliassime décroche un cinquième titre (dont ses quatre premiers sur le circuit ATP, à Rotterdam, Florence, Anvers et Bâle) à l'issue d'une saison qui l'a vu prendre toute sa place dans la cour des très grands.

A 22 ans, "FAA" termine ainsi à la 6e place mondiale une saison débutée au 11e rang. Il est même descendu au 13e en septembre après son élimination dès le 2e tour de l'US Open, avant d'enchaîner une série de seize victoires et trois titres en autant de semaines qui s'est terminée en demi-finales au Masters 1000 de Paris.

La disette de l'Australie se poursuit: le 28e et dernier sacre de la deuxième équipe la plus titrée de l'histoire de la compétition, derrière les Etats-Unis (32), remonte à 2003.

À la une

Sélectionné pour vous