Accueil Sport Tous les Sports Tennis

Masters 1000 de Paris: Djokovic tient le choc même patraque, pas de rab pour Sinner

Visiblement pas dans son assiette, le N.1 mondial Novak Djokovic s'est malgré tout hissé jeudi en quarts de finale du Masters 1000 de Paris où il retrouvera Holger Rune pour un remake de la finale 2022, quand Jannik Sinner (4e) n'a pas voulu de rab, après un premier match terminé en pleine nuit.

Triple ration de satisfaction pour Stefanos Tsitsipas (6e): vainqueur d'Alexander Zverev (9e) 7-6 (7/2), 6-4 en huitièmes de finale, première victoire de l'année contre un joueur du top 10, et qualification entérinée pour le Masters qui réunit les huit meilleurs joueurs de la saison à Turin (Italie) mi-novembre. Zverev doit lui patienter encore pour composter officiellement son billet.

On a cru à un moment que les quarts de finale se disputeraient vendredi sans le moindre membre du top 4. Après Carlos Alcaraz, Daniil Medvedev et Jannik Sinner (forfait), Djokovic, le mieux classé du quatuor de tête, le roi du circuit, a semblé au bord de plonger, comme patraque, quand son adversaire du soir, le Néerlandais Tallon Griekspoor (23e), a eu deux occasions de break qui lui auraient permis de servir ensuite pour le match, à 4-4 dans le deuxième set. Mais le N.1 mondial a su s'en sortir 4-6, 7-6 (7/2), 6-4.

- Virus -

"J'ai bien commencé mais je me suis très mal senti après. Ce n'est pas une blessure, c'est un virus à l'estomac", a-t-il expliqué - en français - à la fin du match.

"C'est dur d'avoir l'esprit clair quand vous passez plus de temps aux toilettes que sur le court depuis trois jours... J'avais très peu d'énergie. Aujourd'hui (jeudi), c'était peut-être la pire journée, a-t-il reconnu. J'espère juste que ça ira mieux demain (vendredi)."

Tout avait bien commencé pour Djokovic, rapidement échappé 4 jeux à 1. Mais une série de cinq jeux encaissés plus tard, le Serbe de 36 ans s'asseyait sur son banc mené un set à zéro et avalait un médicament donné par le médecin. Dans le troisième set encore, on l'a aperçu mains sur les tempes.

En face, Griekspoor, nouveau venu à ce stade en Masters 1000, a longtemps pris au mieux sa chance en lui assénant une déferlante de coups gagnants - une quarantaine - avant de craquer dans le "money time".

En quarts de finale, contre Rune (7e), place au remake de la finale 2022 remportée par le jeune Danois, tombeur sans encombre de l'Allemand Daniel Altmaier (54e) sur un double 6-3 jeudi soir.

"Je suis tellement impatient, a souri Rune, désormais accompagné par Boris Becker et en quête d'un des deux derniers billets pour le Masters. J'ai fait deux très bons (premiers) matches, je me sens de mieux en mieux sur le court et je suis prêt pour ce gros challenge."

- Fatigue -

Il y a un an, le Danois de 20 ans avait signé une série de cinq victoires consécutives face à des joueurs du top 10, dont Djokovic en finale, pour s'offrir son premier trophée en Masters 1000. "Le meilleur tennis de ma vie", se souvient-il.

Qualifié à deux heures et demie du matin passées la nuit précédente et programmé en fin d'après-midi jeudi, à peine une quinzaine d'heures plus tard, Sinner a préféré ne pas tenter le diable : il a déclaré forfait avant son huitième de finale prévu contre Alex de Minaur (13e) en invoquant son état de "fatigue".

"Mon match s'est terminé à presque 3h du matin (2h37 précisément), je n'ai pu me coucher que quelques heures plus tard. J'ai eu moins de 12 heures pour me reposer et me préparer pour mon prochain match, a-t-il décrit sur les réseaux sociaux. Je dois faire ce que j'estime le mieux pour ma santé et mon corps."

D'autant que l'attend désormais le Masters sur ses terres italiennes, avant la phase finale de la Coupe Davis. "J'ai deux semaines très importantes qui arrivent. Je vais me préparer pour et me concentrer dessus maintenant", a confirmé Sinner, qui traîne aussi la fatigue accumulée à Vienne, où il a été titré dimanche après plus de trois heures de finale face à Medvedev.

Qualifié sans jouer, De Minaur affrontera en quarts de finale Rublev, qui n'a fait qu'une bouchée du Néerlandais Botic van de Zandschulp (60e), croqué 6-3, 6-3 en 65 minutes.

Grigor Dimitrov (17e) sera lui opposé à Hubert Hurkacz (11e), qui n'a pas abandonné ses derniers espoirs de qualification pour le Masters.

À la une

Sélectionné pour vous