Accueil Actu Belgique Société

12.9 millions de Belges en 2070: comment notre population va-t-elle évoluer dans les années à venir?

Comment la population belge va-t-elle évoluer? Le Bureau fédéral du Plan communique ses perspectives. Dès 2040, seule la Flandre verrait sa population encore augmenter.

La population belge devrait augmenter de 25.000 personnes en moyenne par an dans les prochaines années, annonce le Bureau fédéral du Plan, dans son communiqué. C'est ainsi que la population belge devrait atteindre les 12.9 millions d'habitants en 2070. "La population belge continuera certes de croître, mais à un rythme inférieur à celui observé sur les 50 dernières années", ajoute l'agence.

En effet, la fécondité reste faible, alors que l'espérance de vie approche des 90 ans. Ces dernières années, les femmes avaient en moyenne 1.5 enfant, mais la fécondité devrait, selon le BFP, remonter vers 1.6 enfant par femme en 2035. "Ce chiffre est toutefois inférieur à celui observé à la fin des années 2000 (1,9 enfant par femme)", nuance le Bureau. Ce chiffre est à mettre en lien avec l'espérance de vie qui passerait de 81.7 en 2022 à 88.9 en 2070 (89,9 ans pour les femmes et 88,1 ans pour les hommes).

Le BFP est clair :  "La population belge vieillit de plus en plus : si en 2023, on compte 3,6 personnes de 18 à 66 ans pour une personne de 67 ans et plus, ce rapport sera de 2,4 en 2070". Conséquence de cette évolution, la taille des ménages devrait diminuer de 2,3 personnes en moyenne en 2023 à 2,1 personnes en 2070. Le nombre de seniors vivant dans des ménages composés d'une personne devrait aussi augmenter.

Le BFP s'attend à ce que le solde migratoire continue à être le principal moteur de la croissance démographique

Le moteur de croissance démographique devrait rester la migration, d'après le BFP. Depuis les années 2000, le solde migratoire international est plus élevé que le solde naturel. "Dans les années à venir, le BFP s'attend à ce que le solde migratoire (immigrations moins émigrations) continue à être le principal moteur de la croissance démographique, voire le seul moteur à partir de 2040 puisque le solde naturel (naissances moins décès), devient négatif", justifie le Bureau.

L'immigration devrait, d'ici 2070, rester stable "aux alentours de 160 000 personnes". Dans la dernière décennie, le nombre total d'immigrations a fluctué entre 150.000 et 160.000 par an. "Alors que les flux migratoires en provenance des pays non-membres de l'UE augmentent, ceux en provenance des nouveaux États membres de l'UE diminuent", indique encore le BFP. En ce qui concerne l'émigration (l'acte de quitter un pays), la tendance est similaire, mais à un niveau plus faible : elle se stabilise autour de 130 000 personnes par an.

Bruxelles et la Wallonie devraient enregistrer une croissance démographique négative, alors qu’elle resterait positive en Flandre.

Le BFP conclut : les écarts régionaux vont se creuser. La population devrait progresser de 17% en Flandre entre 2023 et 2070. En Wallonie, cette progression ne sera que de 2% tandis qu'elle diminuera de 4% à Bruxelles.

La croissance démographique de la Wallonie et de Bruxelles devrait donc être négative et restera positive en Flandre. Comment l'expliquer ? Cela a un lien avec les migrations internes : "Bruxelles perd notamment des habitants au profit de la Flandre", justifie le Bureau fédéral du Plan.

À la une

Sélectionné pour vous

Commentaires

2 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • à mon avis oui !! vu l'open door que la belgique fait à tous les touristes candidats aux win for life existant en belgique ...chômage à vie, cpas...article 60...logements offerts ...etc etc etc ....on va vite être full ....de touristes assistés !

    abdoule carolo
     Répondre
  • Pas très bien, apparemment, vu qu'actuellement, on ne pense plus qu'à faire la guerre, et rien d'autre!!!

    Eddy PONDANT
     Répondre