Accueil Actu Belgique Société

"Il a besoin d'un support médical": la femme du camionneur également touché par une taque d'égout témoigne

Dans la nuit de samedi à dimanche, un chauffeur poids lourd a été mortellement touché par une taque d'égout, attachée à un pont. Cinq individus ont depuis été interpellés par la police. Deux jours auparavant, un autre camionneur avait déjà été touché par une taque d'égout, au même endroit. La ressemblance est troublante, mais le parquet ne fait pas de lien entre les deux affaires. 

La femme du chauffeur poids lourd qui a échappé au pire, raconte ce qu'a vécu son mari. "Il a vu trois personnes sur un pont, et d'un coup, un morceau de métal est tombé sur son camion", raconte-t-elle. 

Le chauffeur s'est alors arrêté sur la bande d'arrêt d'urgence et a vu trois personnes s'éloigner du pont. Deux jours après, il est repassé au même endroit, et a de nouveau vu des individus en hauteur. Cette fois, il ne lui est rien arrivé, mais 30 minutes plus tard, un autre chauffeur est mortellement touché. 

Le camionneur a l'impression d'avoir échappé deux fois à la mort. "Quand il a vu la deuxième histoire, il était vraiment choqué. Il a besoin d'un support médical. On va aller consulter un psychologue pour qu'il puisse parler de cette histoire", confie sa femme. 

Ce matin, les confrontations ont repris entre les cinq suspects, car les versions divergent. "Concrètement, dans une confrontation, les suspects sont placés dans un même local. Il leur est donné connaissance des divergences entre les déclarations et les enquêteurs tentent de faire la lumière en faisant participer simultanément les uns et les autres à l'interrogatoire", explique Olivier Dupont, avocat pénaliste. 

Aux alentours de 18 heures, nous apprenons qu'un des mineurs et d'ores et déjà placé en IPPJ par le juge de la jeunesse. Les autres décisions devraient suivre dans la soirée.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • D'une manière ou d'une autre, ils sont complices. Qu'on les emprisonne tous !

    roger rabbit
     Répondre