Accueil Actu Belgique Société

Les refuges animaliers sont saturés à cause des abandons: voici quelques conseils pour mieux choisir son chien

Pourquoi y a-t-il de plus en plus d'abandons d'animaux en Belgique? Julie Willems est comportementaliste animalier. Elle était l'invitée du RTL info Bienvenue de ce jeudi 30 novembre. Elle a notamment expliqué pourquoi de plus en plus d'animaux étaient abandonnés

"Nous avons des appels tous les jours de personnes qui veulent céder leur chien ou leur chat, qui nous disent que les refuges sont saturés et qu'ils ne trouvent de place nulle part", affirme Julie Willems, comportementaliste animalier, qui œuvre pour deux ASBL dédiées à nos amis les bêtes. "La situation devient vraiment catastrophique."


1 Être sûr de sa stabilité

Mais qu'est-ce qui explique ce phénomène? Selon Julie Willems, plusieurs facteurs sont en cause. "Je pense que la crise économique y est quand même pour beaucoup, les gens n'ont plus les moyens de s'occuper de leur animal de compagnie", note la comportementaliste. "Ou alors ils travaillent plus et ont moins le temps à leur consacrer." D'autres personnes, selon notre invitée, n'auraient pas non plus assez de place pour accueillir leur animal. "Il y a aussi des gens qui ont des problèmes de logement, qui doivent trouver un logement plus petit parce qu'ils n'ont plus les moyens de payer leur logement. Donc ils n'ont plus la place pour leur animal ou alors louent et leur propriétaire n'est pas d'accord." 


2 Ne pas céder à "la mode"

Le chien serait généralement plus abandonné que le chat. Parce que de plus en plus de personnes choisissent leur animal pour des critères de beauté et des "effets de mode". "Ils choisissent des races comme des bergers malinois, des border collie, des bergers australiens parce que tout le monde en a, que c'est joli, que c'est intelligent mais ce sont des animaux qui ont des besoins énormes. Si on n'a pas au moins deux ou trois heures à consacrer à son chien par jour, il y a des races que l'on ne peut vraiment pas prendre", avertit Julie Willems.

3 Consacer du temps et de l'énergie

"Il faut absolument éviter les races de chiens de berger ou de race si on en sait pas répondre à leurs besoins en temps, en dépenses physiques, en travail intellectuel… Sinon on a des conséquences au niveau troubles comportementaux." Certains chiens doivent courir et être lâchés dans la nature pendant plusieurs heures par jour. Si le maître n'est pas capable d'offrir cela à son chien alors le chien va "accumuler une énergie qui va forcément se répercuter" et qui va se "transformer en destruction, en agressivité". Les propriétaires risquent de se retrouver "dépassés par leur animal" et ne sauront pas gérer ces soucis de comportements.

4 Adapter son choix à son mode de vie

 
Certaines races de chiens sont plus adaptés à la vie dans notre société et à notre fonctionnement, tels que les bichons, les carlins, les cavaliers king charles. Certains chiens de grande tailles peuvent également vivre en ville comme les dogues (allemands, argentins…) ou les rottweiler encore qui sont des chiens de garde, plus calmes. Pensez-y en faisant votre choix d'animal de compagnie!  
 

À la une

Sélectionné pour vous