En ce moment
 
 

Comité de concertation: les écoles maternelles et primaires fermeront à partir 20 décembre

  • Comment organiser la garde des enfants avec une semaine de congé en plus à Noël

  • Codeco: voici les principales mesures qui touchent l''enseignement

  • Codeco: le masque est désormais obligatoire dès l''âge de 6 ans

 
 
 

Le Comité de concertation réuni vendredi matin a décidé de prolonger d'une semaine les vacances scolaires de fin d'année pour le primaire et les maternelles, en les faisant débuter le 20 décembre (plutôt que le 27). Le port du masque sera également obligatoire dès 6 ans à l'école.

Les congés de Noël pour l’enseignement maternel et primaire débuteront une semaine plus tôt, à savoir le 20 décembre.

L’enseignement secondaire sera organisé sous forme hybride jusqu’aux examens. D'après plusieurs sources interrogées par l'agence Belga, l'hybridation commencera à partir du mercredi 8 décembre.  "Le faire avant aurait été impossible", assure Joseph Thonon, président de la CGSP-Enseignement. "Et même le faire pour mercredi va être très compliqué. Vous vous rendez compte, il va falloir réorganiser tous les horaires en deux jours à peine!". L'hybridation des cours s'appuie sur un enseignement fait pour une moitié en classe, et pour l'autre moitié en distanciel. Elle avait déjà été appliquée massivement dans le secondaire depuis le début de la pandémie de coronavirus. Les élèves qui n’ont pas accès à des outils numériques pourront bénéficier d’un enseignement à distance au sein de l’école.

Par ailleurs, à partir du 6 décembre une série de mesures destinées à rendre l’environnement scolaire plus sûr entreront en vigueur, à savoir :

  • l’obligation d’utiliser un appareils de mesure du CO2 dans chaque classe et local où se réunissent de nombreuses personnes;
  • la mise en œuvre d’un nouveau protocole selon lequel une classe sera fermée dès que de deux enfants seront contaminés ;
  • l'obligation générale du port du masque à partir de 6 ans ;
  • l’interdiction de toutes les activités parascolaires ;
  • la recommandation aux parents de réaliser un (auto)test de leurs enfants régulièrement.

>Port du masque obligatoire dès 6 ans à l'école: le message de Caroline Désir aux enfants

L’enseignement artistique à horaire réduit suit les mêmes règles que celles applicables à l’enseignement primaire et secondaire.

Un enseignement en présentiel sera organisé pour les élèves les plus vulnérables – certainement dans l’enseignement spécialisé. Les ministres de l’Enseignement en détermineront les modalités.

La task force Vaccination progressera rapidement au niveau de la vaccination des enfants de moins de 12 ans, étant donné l’importance de la vaccination pour relever le défi épidémiologique au sein de l’enseignement. Un accord avec Pfizer a été passé afin de bénéficier des vaccins spéciaux pour les enfants.

> Deux experts critiquent les mesures des autorités pour les enfants: "Je ne comprends pas bien la logique"

Le port masque pour les enfants, c'est dur à accepter

Le ministre flamand de l'Education, Ben Weyts (N-VA), a déploré vendredi la décision du comité de concertation d'imposer le port du masque en classe dès l'âge de six ans.

"Vous ne pouvez pas attendre d'un ministre de l'Éducation qu'il applaudisse aujourd'hui. L'obligation du port du masque pour les enfants dès six ans, c'est dur à accepter pour moi", a commenté le nationaliste flamand.

M. Weyts n'est pas non plus satisfait de la décision du Codeco d'anticiper d'une semaine les vacances de Noël pour l'enseignement fondamental. "J'aurais préféré que les écoles qui le souhaitent puissent avoir la possibilité de continuer à donner cours durant la dernière semaine. Mais c'est manifestement le sacrifice qu'il a fallu concéder pour maintenir les écoles ouvertes. Si cela n'avait tenu qu'à certains, nos écoles auraient été fermées dès lundi! Cela ne se produira finalement pas", s'est-il encore félicité.

L'installation des mesureurs de CO2 dans les écoles prendra du temps, avertit le SeGEC

L'installation massive d'appareils mesureurs de CO2 dans les écoles décidée par le Comité de concertation prendra du temps, a averti vendredi le secrétariat général de l'enseignement catholique (SeGEC). "Les budgets (promis par les autorités publiques pour aider les écoles à les acquérir, ndlr) ne sont pas encore disponibles, ni les détecteurs sur le marché d'ailleurs", a commenté vendredi Etienne Michel, le directeur du SeGEC, contacté par Belga.

Le Codeco a décidé que pareil mesureur devrait être installé dans tous les locaux et classes accueillant un grand nombre de personnes dans les établissements scolaires du pays. Or, avec une pandémie d'ampleur mondiale, la demande pour ce type d'appareils est aujourd'hui particulièrement forte, ce qui limite leur disponibilité sur le marché. Vu le nombre de classes dans certaines écoles, le nombre d'appareils à acheter (et à installer) sera parfois très important. Ce qui pèse logiquement sur les budgets des écoles. La Fédération Wallonie-Bruxelles a annoncé récemment vouloir mobiliser près de 3 millions d'euros à titre provisionnel pour aider les écoles à s'équiper. Pour le SeGEC, vu la situation pandémique "vraiment sérieuse, surtout dans le fondamental", il était important que le Codeco prenne une série de mesures sanitaires, "même si le changement permanent de règles est particulièrement lourd à porter" pour les écoles, poursuit M. Michel. Celui-ci appuie la décision d'imposer le masque en classe dès six ans. "C'est un geste citoyen et je pense qu'il sera possible d'expliquer aux enfants en quoi il est nécessaire et citoyen", estime le SeGEC. Les écoles catholiques scolarisent la moitié environ des enfants en Fédération Wallonie-Bruxelles.


 




 

Vos commentaires