En ce moment
 

La vente en ligne de cigarettes électroniques est interdite, et pourtant: "Regardez cet emballage, on dirait des bonbons!" (vidéo)

La vente en ligne de cigarettes électroniques est interdite, et pourtant:

Depuis un an, la vente en ligne de cigarettes électroniques et de leurs recharges est interdite. Pourtant, les consommateurs continuent à en commander sur internet. 48% de ces produits achetés en ligne ne présentent pas suffisamment d’informations sur la quantité de nicotine. Les services de douane effectuent de nombreuses saisies.

A Brussels Airport, ce jeudi matin, des inspecteurs du ministère de la Santé publique ont mené plusieurs enquêtes. Ils ont ouvert 400 paquets contenant des cigarettes électroniques et leurs recharges achetées à l'étranger via internet. Ces achats sont considérés comme illégaux, car les produits ne respectent pas les règles de sécurité appliquées en Belgique. "Regardez ce produit, lance Paul Van Den Meerssche, responsable du service d'inspection du SPF Santé publique. Son emballage ressemble à celui d'un paquet de bonbons aux fruits. Pourtant, il est interdit de couvrir l'emballage d'éléments qui font penser à des bonbons car cela attire les enfants".

 

Bien des lacunes

Concrètement, 48% des produits achetés à l'étranger par internet n'indiquent pas correctement  la quantité de nicotine présente et surtout ses effets. Autre constat: 62% des produits importés n'informent pas les consommateurs sur les consignes de sécurité. "Les informations n'apparaissent pas, critique Paul Van Den Meerssche. Ni en français, ni en néerlandais ou en allemand. Autre absence: les numéros à contacter en cas d'accident alors que c'est obligatoire au niveau européen".

La case "magasin spécialisé" est obligatoire

Les principaux produits visés sont ceux en provenance d'Asie et d'Amérique. Les produits confisqués sont détruits. Pour se procurer légalement une cigarette électronique en Belgique, il faut obligatoirement passer par un magasin spécialisé.

Vos commentaires