En ce moment
 

Yves, célibataire à 69 ans, a fait appel à une agence matrimoniale : "Matériellement, je me suffis tout à fait à moi-même"

Aujourd'hui, les seniors sont de plus en plus actifs pour rencontrer l'amour. Certaines agences matrimoniales se sont spécialisées dans ce domaine. Un reportage de Vincent Jamoulle, David Muller et Marc Evrard pour RTLinfo 13h.

Yves, un homme de 69 ans, cherche l'amour. Après deux divorces et quelques rencontres qui n'ont pas duré, l'expert-comptable a fait appel à une agence matrimoniale. "Matériellement, je dirais que je me suffis tout à fait à moi-même. Je n'ai besoin de personne comme aide ou quoi, car certains hommes prennent une dame pour des aides ménagères, ce qui n'est pas du tout mon cas. Si je cherche une liaison, c'est parce que je n'aime pas la solitude. Je ne suis pas un solitaire", a confié Yves au micro de Vincent Jamoulle. Ce dernier espère rencontrer une femme plus jeune que lui. L'expert-comptable a déjà été mis en contact avec trois personnes, mais il n'a pas encore eu de coup de foudre pour le moment.


"C'est quand même l'âge de la maturité parfaite"

Nathalie Teston, spécialiste des rencontres, est contactée par de plus en plus de seniors. "On sort du cadre de la jeunesse et de certains stéréotypes physiques. C'est quand même l'âge de la maturité parfaite. On sait qui on est. On sait ce qu'on a vécu, qui on souhaite rencontrer. On sait qu'on doit un peu arrondir les angles, qu'il faudra un peu prendre sur soi comme on dit. Ils viennent vraiment pour rencontrer, pour avoir la belle rencontre", explique la spécialiste.

Passer par une agence matrimoniale se faisait discrètement il y a 20 ans. Aujourd'hui, les seniors, comme les plus jeunes, affichent décomplexés leur statut de "célibataire en recherche". "Statistiquement, à 60 ans, on a encore plus de 20 ans d'espérance de vie. Alors évidemment, c'est une occasion unique et qu'ils vont saisir. Le train va passer, ils vont monter, ils ne vont plus l'attendre à quai", précise Nathalie Teston.


"J'entame une nouvelle histoire"

C'est le cas d'Ingrid. La femme de 60 ans est veuve depuis 4 ans. Pour elle, sa vie amoureuse n'est pas terminée. "Malheureusement, j'ai perdu mon mari et ici, pour moi, j'entame une nouvelle histoire", confie la célibataire.

Il y a une quinzaine d'années, les sites internet de rencontres ont pris aux agences matrimoniales de nombreux clients. Mais désormais, le mouvement serait en train de s'inverser. Ingrid a été déçu par plusieurs expériences online... "Souvent, c'est des gens où c'est juste pour une soirée sans lendemain, souvent les photos ne correspondent pas à la réalité. Quand on se rencontre, on se demande de qui il s'agit sur la photo. La dernière histoire que j'ai eue, et où j'ai décidé d'arrêter, c'était des Togolais qui voulaient de l'argent", ajoute Ingrid. Cette dernière vient d'être mise en contact avec un homme. Elle se donne un peu de temps pour laisser une petite étincelle apparaître.

Dans son agence matrimoniale, Nathalie Teston annonce un taux de réussite de 80%. Mais il faut savoir que faire appel à une agence coûte de l'argent. Cela peut atteindre 1000 à 1500 euros de mise de départ.

Vos commentaires