En ce moment
 

A 82 ans, Nicole Croisille dans "Hard", une comédie sur le porno

A 82 ans, Nicole Croisille dans
L'actrice et chanteuse française Nicole Croisille lors de la première du film "Chacun sa vie" à Paris le 13 mars 2017GABRIEL BOUYS
Sexualite

L'an dernier, Nicole Croisille jouait le rôle de "Jeanne", une retraitée acariâtre. Cette saison, à 82 ans, elle est, selon ses propres mots, une "vieille dame dévergondée" dans "Hard", pièce loufoque sur l'industrie du porno.

"Tout le monde me dit que ce rôle me va bien! Le metteur en scène Nicolas Briançon m'a convaincue en me disant que rien que le fait de m'entendre dire des choses osées serait très drôle", confie à l'AFP Nicole Croisille.

La comédienne et chanteuse qui a enchaîné les tubes dans les années 1960 et 1970 --notamment le célèbre "dabadabada", chanson du film "Un Homme et une Femme"-- est l'une des protagonistes de cette première adaptation sur scène de la série TV française éponyme diffusée sur Canal Plus en 2008.

Une épouse modèle (Claire Borotra) découvre lors des obsèques de son mari qu'il lui a caché qu'il dirigeait un studio de films X. Sa belle-mère (Nicole Croisille), totalement désinhibée, pousse sa bru à reprendre les rênes de la société.

Bruno Gaccio et Nicolas Briançon signent respectivement l'adaptation et la mise en scène de cette comédie au Théâtre de la Renaissance, avec François Vincentelli interprétant le rôle d'une star porno.

La pièce est interdite aux moins de "15 ans et... trois mois": les termes explicites fusent, tandis qu'un godemiché trône sur la scène.

"J'ai aimé retrouver ce qui m'avait tant plu dans la série: empoigner le tabou du sexe de façon bienveillante, en ces périodes de retour à l'ordre moral", explique M. Briançon.

"Avec +Hard+, on est dans l'outrance rigolarde, pas dans la vulgarité qui n'est pas du tout ma tasse de thé", assure Nicole Croisille.

"La seule chose que je ne veux pas, c'est qu'on m'explique certains termes porno dits par les autres comédiens", ajoute-t-elle. "Qui comprend immédiatement +double péné+ ? Au bout d'un moment, on peut avoir une idée...", plaisante-t-elle.

Pour l'actrice, jouer une retraitée désinhibée n'est rien à côté du rôle précédent de "Jeanne" qu'elle reprendra en tournée en janvier: "à la limite du traumatisme, j'ai dû travailler le personnage sur le registre de la solitude et de la vieillesse" qui, malgré son âge, est "à 100 lieues de ce que je suis".

Vos commentaires